Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Axelle Red lyrics

Rien Que D'y Penser

Original and similar lyrics
jamais je n'aurais cru te revoir et pourtant sois pas étonné je t'ai reconnu à l'instant comment oublier ce regard qui est le tien qui fait que du coup le passé me revient dire que le temps tempère l'amour que la distance y met un frein rien que d'y penser me chamboule rien que d'y penser m'fait du bien souvent on m'a parlé de toi de ta vie il paraît que t'occupes un petit coin de paradis est-ce vrai que ta maman t'a quitté l'an dernier est-ce vrai que tu regrettes que nous nous soyons manqués dire que le temps tempère toujours que la distance dénoue les liens rien que d'y penser nous chamboule rien que d'y penser n'y fait rien jamais je n'aurais cru te revoir et pourtant sois pas étonné je t'ai reconnu à l'instant dire que le temps tempère l'amour que la distance y met un frein rien que d'y penser me chamboule rien que d'y penser en vain même si la vie a des remords que le destin nous joue des tours je sais que j'y penserai encore et qu'on y pensera un jour

La Boheme

Charles Aznavour "Greatest Golden Hits"
Je vous parle d'un temps Que les moins de vingt ans Ne peuvent pas connaître Montmartre en ce temps-là Accrochait ses lilas Jusque sous nos fenêtres Et si l'humble garni Qui nous servait de nid Ne payait pas de mine C'est là qu'on s'est connu Moi qui criait famine Et toi qui posais nue La bohème, la bohème Ça voulait dire on est heureux La bohème, la bohème Nous ne mangions qu'un jour sur deux Dans les cafés voisins Nous étions quelques-uns Qui attendions la gloire Et bien que miséreux Avec le ventre creux Nous ne cessions d'y croire Et quand quelque bistrot Contre un bon repas chaud Nous prenait une toile Nous récitions des vers Groupés autour du poêle En oubliant l'hiver La bohème, la bohème Ça voulait dire tu es jolie La bohème, la bohème Et nous avions tous du génie Souvent il m'arrivait Devant mon chevalet De passer des nuits blanches Retouchant le dessin De la ligne d'un sein Du galbe d'une hanche Et ce n'est qu'au matin Qu'on s'asseyait enfin Devant un café-crème Epuisés mais ravis Fallait-il que l'on s'aime Et qu'on aime la vie La bohème, la bohème Ça voulait dire on a vingt ans La bohème, la bohème Et nous vivions de l'air du temps Quand au hasard des jours Je m'en vais faire un tour A mon ancienne adresse Je ne reconnais plus Ni les murs, ni les rues Qui ont vu ma jeunesse En haut d'un escalier Je cherche l'atelier Dont plus rien ne subsiste Dans son nouveau décor Montmartre semble triste Et les lilas sont morts La bohème, la bohème On était jeunes, on était fous La bohème, la bohème Ça ne veut plus rien dire du tout

Echo Ruby

Indochine
voici venu le temps des menteurs posés devant des portes éphémères voici venu le temps des prêcheurs aux dieux vivants le monde leur est offert et moi je fuis vers mon destin qui m'appartient j'oublie tout ce qu'on m'e dit et je m'enfuis car je vois que toi pour rester avec moi toi tu seras cet éclat d'un rubis et l'écho de ma vie tu seras tu seras ma voie toi tu brilleras de toutes les joies qu'un monde entier ne pourra rien changer tu seras celle à qui je dois voici venu le temps des sauveurs ceux qui pensaient refabriquer la terre voici venu le temps des haut-parleurs qui nous disaient comment il fallait faire et tous ces gens ne me disent rien sur mon destin je me remets entre tes mains entre tes mains car il n'y a que toi jamais d'autre que toi toi tu seras cet éclat d'un rubis et l'écho de ma vie tu seras l'écho de ma voix toi tu brilleras de toutes les joies qu'un monde entier ne pourra rien changer tu seras celle a qui je crois toi tu seras cet éclat d'un rubis et l'écho de ma vie tu seras tu seras ma voix toi tu brilleras de toutes les joies qu'un monde entier ne pourra rien changer tu seras celle à qui je dois si tu me reçois et si tu me crois nous pourrons faire le monde celui qui nous ressemblera celui qui nous aimera nul ne trahira nul ne m'apprendra jamais d'autre que toi ce que sera ce monde là et ce qu'il m'apportera et si tu me reçois et si tu me crois nous pourrons faire le monde...

La Faim Des Haricots

Les Negresses Vertes
Le cul par terre Ass on the ground La bouche clouee, Mouth nailed shut Les yeux defaits, Eyes undone Avec les oreilles decollees With ears sticking out Ole Ole Achille qu'etait vegetarien Achille was vegetarian Nous semblait tant innofensif He seemed so inoffensive Qu'on y aurait prete son canif Whom one would've lent one's penknife Lui qui ne bouffait jamais de viande He who never ate meat Avait la chair tellement carnee He had the skin really chewy Que nos chicots se sont petes that broke our teeth Oui, c'est une victime de la faim Yes, a victim of hunger Pas une bestiole mais manque de bol Not a little insect but unlucky Il est passe a la casserole He went to the casserole C'etait la fin des haricots It was the end of beans On s'sentait faible et constipe We felt weak and constipated Nous ne sommes pas des assassins We aren't assassins On l'a bouffe sans le tuer We ate him without killing him Affames mais pas meurtriers Famished but not murderers Pas meurtris Not the injured Pas yeyes Not hip Pas meurtriers Not murderers Puis on a fait comme il a dit Then we did as he said Cessez de m'devorer des yeux Stop devouring me with the eyes Alors on fait de notre mieux Then we did our best Oui achille etait un bon gars Yes Achille was a good guy Puis c'etait tellement nourrissant Then it was fully nourishing Qu'il en etait meme competent He was even competent Lui qui etait macrobiotique He who was macrobiotic C'est goinfre toutes ses plantes Pigged-out on the soles of de pied his feet Nous on y a meme pas touche We never even touched him Puis ligote comme un gogit, Then tied up like a leg of lamb L'avait des fourmis aux pinglots He had ants in the feet Voyez Mr le procureur See, Mr. Prosecutor On ne f'rait pas d'mal a une mouche We would'nt hurt a fly A une m, a une ouche, a une mouche An f, a ly, a fly Voici, l'histoire d'une allumette Behold the story of a matchstick Qui n'etait plus dans son assiette That was no longer on its plate Alors on lui a fait sa fete Then we made him our feast Vous pouvez juger l'acte bestial You can judge the bestial act Mais nous ne sommes pas des chacals But we aren't jackals C'est immoral d'avoir la dalle It's immoral to go hungry C'est l'estomac dans les talons It's starvation Qui nous a fait perdre la raison that made us lose reason Alors on a fait un gueuleton Then we chowed down C'etait la fin des haricots It was the end of the beans On avait plus rien a claper There was no longer anything to eat On s'sentait faible et constipe We felt weak and constipated Nous ne sommes pas des assassins We aren't assassins On l'a bouffe sans le tuer We ate him without killing him Affames mais pas meurtriers Famished but not murderers Pas meurtris Not the injured Pas yeyes Not hip Pas meurtriers Not murderers Pas meurtris Not the injured Pas yeyes Not hip Pas meurtriers Not murderers

Récidiviste

KYO "L'équilibre"
Récidiviste par amour Pas d'alibi, coupable de tout De toute façon je ne respire Que la corde au cou Je sais qu'un jour je pourrai dire Souviens-toi comme nous étions libres À la lumière indélébile Nous prenions tout C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire C'est une nuit d'hôtel qui mène à l'autel plus tard C'est l'échappée belle L'anomalie du siècle Le nouveau fait divers Pris dans l'atmosphère Une décharge électrique Un milligramme d'adrénaline Mon cœur repart pour un grand huit Je compte les tours Et puisque le ciel comme le cygne Est fait de beauté et de vice J'attendrai la prochaine éclipse Je compte les jours C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire C'est une nuit d'hôtel qui mène à l'autel plus tard C'est l'échappée belle L'anomalie du siècle Le nouveau fait divers Pris dans l'atmosphère Je marche Sous toutes les échelles que je crois Avec ma meute de chats noirs Mes phalanges s'approchent du miroir Mon visage vole en éclats On ne m'a jamais tiré les cartes Je n'ai jamais croisé l'oracle Seulement des souvenirs que j'efface Et quelque larmes qui claquent Le haut-de-forme posé sur le lit Déployez les parapluies Le sort s'acharne à ce qu'on dit Il ne laisse aucun répit La vie a la gâchette facile Mais tant que je saigne j'existe Nus sous les feux d'artifice On s'abandonne à la nuit C'est l'histoire d'un soir qui se transforme en histoire C'est une nuit d'hôtel qui mène à l'autel plus tard C'est l'échappée belle L'anomalie du siècle Le nouveau fait divers Pris dans l'atmosphère Récidiviste par amour Pas d'alibi, coupable de tout De toute façon je ne respire Que la corde au cou Je sais qu'un jour je pourrai dire Souviens-toi comme nous étions libres À la lumière indélébile Nous prenions tout Pris dans l'atmosphère

L'adieu

EVANESCENCE
Adieu Aux arbres mouillés de septembre À leur soleil de souvenir À ces mots doux, à ces mots tendres Que je t'ai entendu me dire À la faveur d'un chemin creux Ou d'une bougie allumée Adieu à ce qui fut nous deux À la passion du verbe aimer L'adieu Est une infinie diligence Où les chevaux ont dû souffrir Où les reflets de ton absence Ont marqué l'ombre du plaisir L'adieu est une lettre de toi Que je garderai sur mon cœur Une illusion de toi et moi Une impression de vivre ailleurs L'adieu N'est que vérité devant Dieu Tout le reste est lettre à écrire À ceux qui se sont dit adieu Quand il fallait se retenir Tu ne peux plus baisser les yeux Devant le rouge des cheminées Nous avons connu d'autres feux Qui nous ont si bien consumés L'adieu C'est nos deux corps qui se séparent Sur la rivière du temps qui passe Je ne sais pas pour qui tu pars Et tu ne sais pas qui m'embrasse Nous n'aurons plus de jalousies Ni de paroles qui font souffrir Aussi fort qu'on s'était choisi Est fort le moment de partir Oh l'adieu ! L'adieu C'est le sanglot long des horloges Et les trompettes de Waterloo Dire à tous ceux qui s'interrogent Que l'amour est tombé à l'eau D'un bateau ivre de tristesse Qui nous a rongé toi et moi Les passagers sont en détresse Et j'en connais deux qui se noient Adieu Aux arbres mouillés de septembre À leur soleil de souvenir À ces mots doux, à ces mots tendres Que je t'ai entendu me dire À la faveur d'un chemin creux Ou d'une bougie allumée Adieu à ce qui fut nous deux À la passion du verbe aimer L'adieu C'est le loup blanc dans sa montagne Et les chasseurs dans la vallée Le soleil qui nous accompagne Est une lune bête à pleurer L'adieu ressemble à ces marées Qui viendront tout ensevelir Les marins avec les mariées Le passé avec l'avenir Oh l'adieu ! Oh l'adieu !

Was it funny? Share it with friends!