Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Axelle Red lyrics

Pars

Original and similar lyrics
Ces silences Au fond de ta voix Cette absence Même au creux de tes bras Sont pour moi Comme un signe qui me laisse Un sentiment de détresse Pars Je n' veux plus attendre Pars Chercher encore à comprendre Ce qui t'éloigne de moi Ces regards Qui ne me voient pas Monde à part Ou je n'existe pas Je ne veux pas De ces nuits qui n' finissent plus A guetter chaque bruit dans la rue Pars Je n' veux plus attendre Pars Chercher encore à comprendre Ce qui t'éloigne de moi Sans me laisser d'espoir Pars Je ne veux même pas savoir Ce que tu fais, ou tu vas Pars De ces nuits qui ne finissent plus Sans savoir Ce qui t'attire autre part refrains + Y à d'étranges silences Au fond de ta voix Y à d'étranges absences Au creux de tes bras

Le Temps Des Fleurs

Dalida
Dans une taverne du vieux Londres Où se retrouvaient des étrangers Nos voix criblées de joie montaient de l'ombre Et nous écoutions nos cœurs chanter C'était le temps des fleurs On ignorait la peur Les lendemains avaient un goût de miel Ton bras prenait mon bras Ta voix suivait ma voix On était jeunes et l'on croyait au ciel La, la, la... On était jeunes et l'on croyait au ciel Et puis sont venus les jours de brume Avec des bruits étranges et des pleurs Combien j'ai passé de nuits sans lune A chercher la taverne dans mon cœur Tout comme au temps des fleurs Où l'on vivait sans peur Où chaque jour avait un goût de miel Ton bras prenait mon bras Ta voix suivait ma voix On était jeunes et l'on croyait au ciel La, la, la ...... On était jeunes et l'on croyait au ciel Je m'imaginais chassant la brume Je croyais pouvoir remonter le temps Et je m'inventais des clairs de lune Où tous deux nous chantions comme avant C'était le temps des fleurs On ignorait la peur Les lendemains avaient un goût de miel Ton bras prenait mon bras Ta voix suivait ma voix On était jeunes et l'on croyait au ciel La, la, la ...... On était jeunes et l'on croyait au ciel Et ce soir je suis devant la porte De la taverne où tu ne viendras plus Et la chanson que la nuit m'apporte Mon cœur déjà ne la connaît plus C'était le temps des fleurs On ignorait la peur Les lendemains avait un goût de miel Ton bras prenait mon bras Ta voix suivait ma voix On était jeunes et l'on croyait au ciel La la la... On était jeunes et l'on croyait au ciel

Was it funny? Share it with friends!