Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Axelle Red lyrics

Marqu

Original and similar lyrics
Axelle, I don't know what you've done to me, but whatever it is, I like it Everyday I feel so good Thanks to you for loving me I want the whole world to know that I'm yours my heart, my soul, every part of me is committed to you Whatever you wish for I will fulfil it You see I'm branded Je suis marqué I'm branded the whole world can see my heart and soul belong to you it's like been stranded on an isle of love you're the only girl I see You're the only one for me I swore I would never fall again it wasn't healthy for me but you changed my whole direction now I'm your property embarquée dans une affaire dans un monde imaginaire tu n'éxistais que dans mes rêves maintenant t'es là et pour de vrai j' suis marquée tu m'as stigmatisé et ça j' n'ai même pas honte d' le dire facile à remarquer comme tu m'as envouté sache que je suis red de toi sache que t'es le seul pour moi everybody needs somebody ce feeling d'être aimée feels so good que j' voudrais rester enfermée dans ta tanière and you never never jamais jamais jamais you'll never have to be alone plus jamais seule branded I'm branded marqué tu parles Isaac, je ne sais pas non plus ce que tu m'as fait, mais est-ce par le vaudou qu' tu m' maraboutes ou est-ce la pseudo-drogue d'amour qui fait que j'hallucine de façon légitime chaque fois tu m' fais des mamours j' suis marqué d'ailleurs pourquoi cacher nos sentiments à fleur de peau on a débarqué est-ce pour l'éternité avec toi j'irais jusqu'au bout I'm branded the whole world can see my heart and soul belong to you it's like been stranded you're the girl I see you're the only one for me everybody needs somebody ce feeling d'être aimé feels so good que j'voudrais rester enfermé dans ta tanière and you never never jamais jamais jamais you'll never have to be alone plus jamais seul

Maintenant Ou Jamais

Fonky Family
Faut représenter là Ou on va passer pour des putes Eh bien, on y va FF connexion X-Men C'est maintenant ou jamais Et pour toujours Faut y croire, frère Garde la foi A six ans je me retrouve seul Avec ma mère qui rame C'est pas des vies Cauchemards éveillés Drames, on survit Pour elle j'ai suivi les cours Du mieux que je pouvais Pillé les bourses d'études Tant que l'éducation me voulait Ca te fait chier, mais Ma vie, c'est pas un film De riches pleins de cock et de putes Plutôt finir comme Pariche Plein de pâtés de putes Mais pour faire du rap Pas pour rire Je peux mourir demain, qui sait L'échec, seul risque à courir Maintenant tu comprends pourquoi On s'en prend aux institutions Instituteurs qui jouent les tuteurs A toute heure dans le quartier, mon secteur Ca parle fort de tunes, si Dieu le veut De futures fortunes au monde ont fait le voeu Sat qui t'inquiète Nous qui tu sais qu'on en veut On a pris nos résolutions Le monde va mal, où on va Ma route vers la révolution Vivement que ça aille C'est maintenant ou jamais Je ferme pas mon cul Achète-moi une muselière Si tu veux éviter que ça parte en couille d'un coup Faut que ce produit foute le feu sur le marché On en chie et le chétane plane Tel une épée de Damoclès On décompresse Ou Marie-Jeanne ou Marie ? Je dénonce pour les miens de la rue Même s'ils sont mal vus Snob, on se moque de tout On se moque de vous Même angoissé par l'avenir et les sous On aime nos vies de fous Les vieux nous disent: Perdez-pas le sourire L'espoir est là tant que les Dieux peuvent sourire Donc on en reste là Faut s'en sortir, ça urge On va pas rester là à attendre le déluge Chacun fait se vie Quand tout est fini Dieu seul juge Patron de la rime organisée Le feu couve dans ma tête d'ange J'ai l'arme dans ma main droite Et la gauche que me démange Mon clan, une équipe sans les sous Des rodés à toutes sortes de missions Section nique-tout en formation Discrêts et prêts à tout pour s'imposer Planter le clou, quitte à arroser Nettoyer par le vide Et donner la nausée aux ennemis Quand ils verront nos oeuvres Faire pleurer leurs mères Des témoins se taisent Ou se terrent ? nous protègent Et des petits qui veulent nous jouer des tours Ce mec nous a pris pour des portes-valises Faut que je le délivre pour toujours Je l'exécute la mort dans l'âme En voyant ces yeux pleins de larmes Je détourne la tête et laisse parler l'arme Implorant l'éternel miséricordieux pour sa clémence Réveille nos consciences Faut pas que la vie nous plonge dans la démence J'ouvre un oeil immense sur le monde Engréné par la corruption L'injustice règne, en bas on se bat Pourquoi ces divisions On est tous des homo-sapiens Dans l'avenir, mince Quand je pense aux absents Mon coeur se pince C'est aussi pour eux qu'on est là Et qu'on lache pas prise Faut montrer qui on est A ces enculés de snobs qui mous méprisent Nous, nos vies et nos propos On les défend haut et fort Tu vois le topo Chope au vole tout ce qui traîne Entraînés tôt et couchés tard Faire dodo, ça rapporte rien Je veux faire du fric Rien qu'en respirant Et manger mieux que bien Des lyrics d'or Peau de couleur d'or bronze Dont le language plait peu Mon peuple se nique et s'estompe Stop, futur ex-pauvre Comme big-papa Je pompe, biceps, gros-bras Pour que mes ennemis sachent Qu'en cas d'approche mon oral est moi C'est maintenant ou jamais Et j'ai le goût du risque comme l'agence Respect à mes gars rares comme la chance Ca change, un gang d'aliens dans la machine Imagine FF et X-Men pour la magie Je fauche les clowns comme la mort en personne Faut que je récupère le trône Pour les miens et mon dôme En direct ?? Filtre, serre les bras, commotion Des francs-frais pour des promotions Des liesses pour gros chauve comme l'oncle Fuster Des gens vrais, comme potions Des bières Fuster, fraiches, des lyrics Libérés sous caution Envoyés de l'espace vers le globe Emotions garanties, apocalypse now War, ? chaos, sous des bombes à neutrons Et ? trop anéantis Putain, regarde, ce monde sombre dans la décadence Pendant ce temps, les nôtres dancent Mais dancent sur leur potence Tention basse, cassent, massent les cerveaux Des peuples aveugles, neutres Elis dans le meurtre, dont je heurte les moeurs ?? Créent notre prpore morc comme d'autres avant Mais c'est pour de bon cette foi, d'ici à Mars Les sectes deviennent religions Le liquide du sexe coule à profusion Et crée des récoltes de graines Pouries, qui germent de Paris à Marseille Métamorphosent les pelouses de foot en mauvaise herbes On fleurte avec l'au-delà Commettre au délit Les armes sous les lits Il nous reste peu de délai Si je meurs, les trois fils Fêtent ma mort Je renais entre cendre et peur Comme le phénix Re-mixent atomes et molécules Pour que nos mômes nous drainent Avec des calibres sous les polos pull Dans les rues et les métros Pour nous mettre au trot pour des crimes Crés par d'autres créatures Jamais on est trop Jaites la holà-holà Comme au vélodrome Au milieu de gros-bras Les deux hommes à Mars Réunissent les deux zones J'enfante la haine dans la douleur Comme pour une césarienne Y'en a que pour aryens et aryiennes Pour un black césarien Mais je reste haut et aérien Esclave, jamais patron Guerriers, saints-glaives Nous pouvoir? non, pas trop Ils souhaitent que le sang Dans notre corps s'enlève Ils pendent nos prêtres Veulent nous faire parler sans lèvres Nous infiltrent avec des traîtres Qui fument nos philtres Facile à reconnaître Tu sais comment sont les nègres entre eux Et si tu sais vraiment, entre dans le dôme Y'en a marre sur Terre Tu apprendras à te battre en Enfer Pas le temps de laisser passer le temps dans la rue Faut rien jeter au hasard Trop de hila, vise, visas Faut montrer de quoi t'es capable Rester honnête avec ses semblables On vis hantés pas le diable des potes Partent en excursion On a envie de se faire des millions Sans se poser de questions Coups à l'aveuglette A cet instant précis, faut pas faire la trompette Tourner le dos à ses amis comme une tapette C'est maintenant ou jamais Ca jette sans regarder Bien sûr, ça a merdé Une balance avertie, les condés L'envie de vivre dans le luxe C'est fou, les jeunes vivent de rien Obligatoirement faut des sous de nos jours Que des vautours qui courent après la fortune Tous les chemins sont bons pour réussir Chacun est maître de son avenir C'est maintenant ou jamais FF, X-Men Garde la foi, frérot Tout représenter Les premiers seront les derniers A toi, Sat, Menzo, Luciano... FF, X-Men, nique tout, star du X Jamais, à la vie à la mort Garde la foi frérot Defends ton âme et ton corps C'est maintenant ou jamais

Fais Moi Une Place

Clerc Julien
Fais-moi une place au fond d'ta bulle et si j't'agace si j'suis trop nul je deviendrai tout pâle, tout muet, tout p'tit pour q'tu m'oublies Fais-moi une place au fond d'ton coeur pour que j't'embrasse Lorsque tu pleures je deviendrai tout fou, tout clown, gentil pour q'tu souries J'veux q't'aies jamais mal q't'aies jamais froid et tout m'est égal tout: à part toi je t'aime Fais-moi une place dans ton av'nir pour que j'ressasse moins mes souv'nirs je s'rai jamais éteint, hautain, lointain pour q'tu sois bien Fais-moi une place dans tes urgences dans tes audaces dans ta confiance je s'rai jamais distant, distrait, cruel pour q'tu sois belle J'veux pas q'tu t'ennuies j'veux pas q't'aies peur j'voudrais q'tu oublies l'goût du malheur je t'aime Une petite place ici, maint'nant car le temps passe à pas d'géant je me ferai tout neuf, tout beau, tout ça... pour être à toi

C'est Arriver Pr De Chez Toi

Ntm
Au microphone, le boug d'en bas, prêt à se pé-ta pour des scal'pas. Pas par choix, non c'est la vie qui veut ça Et sincèrement, je serai pas, c'est sûr! En aucun cas grand commis de l'état. Je roule en parallèle à ça, qu'est-ce qu'y a? Tu sens pas que ça pue, c'est l'état d'esprit qu'il y'a près de chez toi Et pour moi, l'exclusion c'est aussi simple que ça. C'est rien que du direct-live et des choses qu'évoluent pas. C'est les mêmes qu'en font les frais, le peuple sûbit, subira. Le vent contraire d'un système impotent parce que trop lent. De tout temps pour les problèmes latents, Tant ignorés, sauf quand faut se faire réélire, mais attend, y'a pire! Si tu attends le réveil des foules, c'est que tu conspires. On nous tient à la gorge par le biais de grandes espérances. C'est comme ça que subsiste l'attentisme en France. Dans ce pays où on laisse passer l'intolérance Sans se masser pour contrer les suppôts des survivants du passé. C'est arriver près de chez toi. Ouais, presque sous ton nez. Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner. Faut tout donner afin de changer les données. It's underground o'clock, le glock va détonner. Crises et intempéries, Babylone m'étreint. Je dépéris, paumé à me demander où est le bon chemin. Je suis pas le seul dans ce cas à vivre en astreinte. On est tous un tas près de chez moi à vouloir porter plainte. La populo demande pas l'opulence sans souffrance, Juste représenter, faire acte de présence. Sans papier, sans emploi, on ne compte plus les laissés pour compte. Pour couronner le tout dans les sondages le FN monte. Qu'ils fassent leurs figures sur la glace pendant qu'elle est encore dure. Nos nerfs et l'effet de serre les auront à l'usure. Pshitt! coups de Krylon, ça ne s'efface pas, c'est sûr, oh non! Y'a trop de NTM peints sur les murs, bloc par bloc, les cités débloquent. Le lascar moyen vit de troc, chasse le gaspi, deale des blocs. C'est de plus en plus tôt qu'il sort en dard. Place aux jeunes avatars, c'est qu'il y'a trop de bâtards Sous les étiquettes et les codes-barres. Survie oblige, c'est un système barbare. On ne va pas colmater la fracture sociale de plâtre. 9 8 encore plus qu'en 68, il va falloir se battre. C'est arriver près de chez toi. Ouais, presque sous ton nez. Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner. Faut tout donner afin de changer les données. It's underground o'clock, le glock va détonner. Y'a qu'ici que dans les églises, les CRS peuvent faire des perquises. Preuve que chez nous, on se décivilise, on se trompe quand on vise Et puis s'il y a meurtre, on déguise l'affaire, on dit qu'y a méprise. Technique de de-kiz. Bien, connue, du reste reconnue, devenue quelque chose de convenu. Les bavures sont au menu, je te souhaite la bienvenue Dans la France de ceux qui pensent qu'en banlieue On ne peut pas penser puisqu'on pense qu'à danser, Rapper sur des beats cadencés. Remarque, ils pensent aussi que les 3 millions de chômeurs C'est 3 millions d'immigrés, donc, c'est clair que c'est Pas gagné, qu'avec leur vision bornée, Je me dis même, que le mec qui redressera le pays, il est pas encore né. Ouais, c'est ici qu'on vit et c'est ici aussi qu'officie La plus grande bande de fachos qui fit si peur en son temps, fils! Si on laisse couler, on est mort. Coupons les couilles du porc! Ouah, ça c'est fort! Mais y'a plus fort encore! Y'a des ex-nouveaux ministres grillés Qui viennent parler, se faire réélire à la télé. Briller, crier leur innocence, prier Pour qu'on oublie que l'histoire du sang contaminé, C'est pour du fric qu'ils l'ont pas trié. C'est arriver près de chez toi. Ouais, presque sous ton nez. Cesse de prendre cet air étonné, pas le moment d'abandonner. Faut tout donner afin de changer les données. It's underground o'clock, le glock va détonner.

Letat Spectacle

Banlieue Rouge
Peut-être connaissez-vous l'auberge chez Paré C'est un bien bel endroit, quoi qu'un peu mal flâmé J'y connais tout le monde car j'y vais toutes les nuits Et d'une certaine manière, c'est là que je gagne ma vie Ma chienne de vie... L'ambiance y est malsaine, l'atmosphère enfumée Assassins et tire-laine y sont tous rassemblés Ce soir tu y es aussi, j't'ai tout de suite aperçu Les 2 yeux dans le vide, l'air complètement perdu Pigeon parfait... Je t'observe de loin, tu as l'air d'être seul La naïveté se lit sur ta belle petite gueule Je m'approche de toi en t'offrant une bière Surtout savoures-la bien, ce sera p'tête la dernière On ne sait jamais... Vraiment jamais... Alors toute la nuit, je m'efforce de te saoûler Et à la fermeture quand tu n'peux plus marcher J'te prend par le collet et je te traîne dehors Tu n'te défends même plus, t'es vraiment ivre mort Saoûl comme un porc... Reste plus qu'à t'assomer sur le bord du pavé Te fourrer dans un sac pour te dissimuler Alors je me rendrai avec toi sur mon dos Chez celui qui m'attend pour m'acheter mon fardeau Pour quelques sous... L'Eglise interdisant de disséquer les morts, C'est là que j'interviens lui procurant des corps Le vieux me paie très bien pour n'pas poser de questions Et moi de toute manière, j'me fous de la religion De toute façon... De toute façon... Il s'occupera de toi, tu seras bien traité Tu ne souffriras pas avant d'être éventré Il fouillera tes entrailles, ta belle anatomie Au nom de la connaissance, tu donneras ta vie à la science! Maintenant que vous connaissez l'auberge chez Paré Cet agréable endroit qu'il vaut mieux éviter Inutile de vous dire que si vous y allez Surtout n'acceptez pas la bière d'un étranger... On n'sait jamais... Vraiment jamais!

Lauberge Des Trepasses

Banlieue Rouge
Peut-être connaissez-vous l'auberge chez Paré C'est un bien bel endroit, quoi qu'un peu mal flâmé J'y connais tout le monde car j'y vais toutes les nuits Et d'une certaine manière, c'est là que je gagne ma vie Ma chienne de vie... L'ambiance y est malsaine, l'atmosphère enfumée Assassins et tire-laine y sont tous rassemblés Ce soir tu y es aussi, j't'ai tout de suite aperçu Les 2 yeux dans le vide, l'air complètement perdu Pigeon parfait... Je t'observe de loin, tu as l'air d'être seul La naïveté se lit sur ta belle petite gueule Je m'approche de toi en t'offrant une bière Surtout savoures-la bien, ce sera p'tête la dernière On ne sait jamais... Vraiment jamais... Alors toute la nuit, je m'efforce de te saoûler Et à la fermeture quand tu n'peux plus marcher J'te prend par le collet et je te traîne dehors Tu n'te défends même plus, t'es vraiment ivre mort Saoûl comme un porc... Reste plus qu'à t'assomer sur le bord du pavé Te fourrer dans un sac pour te dissimuler Alors je me rendrai avec toi sur mon dos Chez celui qui m'attend pour m'acheter mon fardeau Pour quelques sous... L'Eglise interdisant de disséquer les morts, C'est là que j'interviens lui procurant des corps Le vieux me paie très bien pour n'pas poser de questions Et moi de toute manière, j'me fous de la religion De toute façon... De toute façon... Il s'occupera de toi, tu seras bien traité Tu ne souffriras pas avant d'être éventré Il fouillera tes entrailles, ta belle anatomie Au nom de la connaissance, tu donneras ta vie à la science! Maintenant que vous connaissez l'auberge chez Paré Cet agréable endroit qu'il vaut mieux éviter Inutile de vous dire que si vous y allez Surtout n'acceptez pas la bière d'un étranger... On n'sait jamais... Vraiment jamais!

Was it funny? Share it with friends!