Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Axelle Red lyrics

C'

Original and similar lyrics
je me souviens encore quand tout nous semblait possible on jouait dehors on se foutait d'être crédible si un jour on me demandait quel était le plus beau moment de ma vie oh c'était si différent pas besoin de montrer qui on était c'était oh tellement plus convaincant et pourtant on jurait de ne jamais devenir comme ils sont on caressait nos rêves on en avait du talent aujourd'hui on crève parce qu'on n'a pas eu le bras long si un jour on pouvait m'rendre l'illusion du plus beau moment de ma vie oh c'était si différent comme on ignorait l'existence du regret c'était oh tellement plus convaincant et pourtant on jurait que jamais on s'intègrerait oh j'aimais cette insolence même si on abusait de l'indulgence c'était oh c'était différent et pourtant on jurait de ne jamais devenir comme ils sont je me rappelle que le temps m'agaçait et je m'rappelle de ces gens qui passaient je les voyais en couleur rouge était comme ma soeur que j'imitais bleu comme à peu près tout ce que je détestais puis le rose c'était toi comme si t'y étais déjà je me souviens encore quand on vivait à outrance des fois on perdait le nord au moins c'était plus intense oh c'était (refrain)

Les Temps Changent

MC Solaar
Au temps des jupes-culottes, j'étais cool à l'école Mangeais à la cantine, y'avait pas de vache folle A la télé, j'étais fana d'Ayato Dans la rue, c'était l'aiguiseur de couteaux Le must à l'époque était le pat d'Eph Folon, Gilles Villeneuve et Michel Polnareff Créateur d'avant-garde avant Gaultier Je choquais, mes blue-jeans avaient quatre ourlets Tu peux me nommer rappeur nostalgique Néo-romantique aux actions bucoliques Avant pour les gosses les grands étaient des mythes Regarde, maintenant, c'est les parents qui flippent Refrain Les temps changent... (Back in the days when I was a teenage) J'vais à la fac de la façon la plus lente Mais j'aurais dû sécher pour éviter l'amiante J'ai des potes de toute sorte, paix à Som Vang ! On se voit après les cours et je progresse au ping-pong Dans les soirées rap, j'attaque free style au mic Mountain bike l'obstacle avec une paire de Nike J'avais dans ma classe des fanatiques d'Inès Au café PMU c'était plus Pierrette Brès J'te parle du temps, du salut dans la rue De la simplicité mais ça n'existe plus Sans blague ! les gens s'affichent comme des tags On drague ! même avec un phone portable Refrain C'est un peu comme Perec que je me souviens De l'académie des neufs et des temples Egyptiens Je n'ai pas vu le Caire depuis la mort de Sadate Si tu comptes en années, tu comprendras que ça date J'voulais être pickpocket chez les kangourous Des potes, T.Bone steaks pour le barbecue Mais le monde est complexe, j'ai le tipp-ex Comme tout le monde, je reste perplexe Je me rappelle encore de mon petit Quartier Nord Nous faisons des tas d'efforts, pour nos corps, par le sport C'est fini, y'a plus d'athlètes sur les pistes On assiste, à des compèt de 8.6 Refrain Rappeur nostalgique aux accents bucoliques Oui c'est cool... Back in the days when I was a teenage Back in the days Les temps changent, mec A l'époque c'était différent Maintenant c'est différent

Gigi L'amoroso

Dalida
Je vais vous raconter Avant de vous quitter L'histoire d'un p'tit village près de Napoli Nous étions quatre amis Au bal tous les samedis A jouer, à chanter toute la nuit Giorgio à la guitare Sandro à la mandoline Moi je dansais en frappant du tambourin Mais tous ceux qui venaient C'était pour écouter Celui qui faisait battre tous les coeurs Et quand il arrivait La foule s'écriait Arriva, Gigi l'Amoroso Croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une caresse Gigi l'Amoroso Toujours vainqueur, parfois sans coeur Mais jamais sans tendresse Partout, c'était la fête quand il chantait Zaza, luna caprese, o sole mio Gigi Giuseppe Mais tout le monde l'appelait Gigi l'Amour Et les femmes étaient folles de lui, toutes La femme du boulanger, qui fermait sa boutique tous les mardis pour aller... La femme du notaire qui était une sainte et qui n'vait jamais tromper son mari auparavant Et la veuve du colonel La veuve du colonel qui ne porta plus le deuil parce qu'il n'aimait pas le noir Toutes, je vous dis Même moi, mais moi, Gigi aimait trop sa liberté, jusqu'au jour où Une riche américaine A grands coups de je t'aime Lui proposa d'aller jusqu'à Hollywood Tu seras le plus beau De tous les Caruzos Lui disait-elle jusqu'à en perdre haleine Nous voilà à la gare Avec tous nos mouchoirs Le coeur serré, émus par ce grand départ Pourtant on était fier Qu'il dépasse nos frontières Gigi partait conquérir l'Amérique Et quand il arriva Le village était là Arriva, Gigi l'Amoroso Croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une caresse Gigi l'Amoroso Toujours vainqueur, parfois sans coeur Mais jamais sans tendresse Et là, devant la foule, il a chanté Zaza, luna caprese, o sole mio Gigi, quand le train eut disparu, nous sommes tous rentrés chez nous Et le lendemain, le village n'était plus le même La femme du boulanger refusa d'allumer son four La femme du notaire, par désespoir pris plusieurs amants Et la femme du colonel ferma ses persiennes et reprit le deuil pour la seconde fois Oui, le village avait bien changé Et moi Des années ont passé Cinq hivers, cinq étés No news, c'était good news on nous avait dit Il a fallu du cran Du courage et du temps Pour arriver à continuer sans lui Et malgré son absence La nuit dans le silence Oubliant nos costumes et nos istruments On entendait venir Comme une larme un soupir Du fond de la salle cette mélodie Croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une caresse Gigi, Gigi, c'est toi là-bas dans le noir Attends, laisse-moi te regarder Mais tu pleures Tu pleures Gigi Ca n'a pas été là-bas, hein Et alors, et alors, qu'est ce qu'ils comprennent ces Américains à part le rock et le twist, hein Ma Gigi, qu'est-ce que tu croyais, devenir comme çà Gigi l'Americano E invece no, tu sei Giuseppe Frabrizio Luca Santini Et tu es Nappolitain Ecoute, Giorgio s'est mis à la guitare Attends, Sandro est là aussi Mais, mais tu ne peux pas t'en aller comme çà Ici tu es chez toi Ici tu es le roi Tu entends, tu les entends Gigi Ils sont tous là Ils ont dû te reconnaître à la gare Chante Gigi, chante, c'est ton public Chante pour eux, chante pour moi qui n'ai jamais su te parler Oui, vas-y, bravo Gigi, chante Arriva, Gigi l'Amoroso Croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une caresse Gigi l'Amoroso Toujours vainqueur, parfois sans coeur Mais jamais sans tendresse Partout, c'était la fête quand il chantait Zaza, luna caprese, o sole mio Arriva, Gigi l'Amoroso Croqueur d'amour, l'oeil de velours comme une caresse Gigi l'Amoroso Toujours vainqueur, parfois sans coeur Mais jamais sans tendresse Partout, c'était la fête quand il chantait Zaza, luna caprese, o sole mio

Jamais Cesser D'y Croire

Dubmatique
Par le biais de mes pensées, je me transpose 7 ans en arrière Quand la musique n'était qu'un passe-temps, un mystérieux univers Pour moi rapper était un jeu, jusqu'à ce que je découvre que la passion Du groove investissait mon être peu à peu Envoûté par le rythme, j'analysais la technique des maîtres en la matière DRS, Stetsasonic M'identifiant à cet Art, de toutes parts Mes premières rimes je les ai griffonnées au lycée dans les couloirs Quand certains jaloux ne pensaient qu'à critiquer Avec O.T et Ball 2 Match, nous passions nos temps-libres à rimer Chercher un style, trouver l'originalité, l'effort ne nous effrayait point Nous étions tous prêts à en suer Dakar s'en souvient encore, le Trouble Mc faisait partie intégrante du décor Or nos routes vinrent alors à se séparer, mais jamais je dis bien jamais Le Hip-Hop ne cessa de nous habiter Pour le Hip-Hop, j'ai donné mon cœur, mon âme Pour que jamais ne s'éteigne la flamme Et ce malgré les obstacles à surmonter Nous n'avons jamais cessé, jamais cessé d'y croire A tous le médisants qui disaient jadis C'est déjà tout vu! Le Hip-Hop est une mode et d'ici quelques années on n'entendra plus parler De ces portés disparus, sont déçus Mémorise le contenu, tourne la page et continue Voyage sur l'internet et tu verras bien que le Rap continue à envahir la planète De Montréal à Pairs en passant par Dakar car nous n'avons jamais, jamais cessé d'y croire Notre Concept est triangulaire, il réunit les Frères et Sœurs sans heurt, peu importe la couleur A travers une même philosophie, un mode de vie communément appelé le Hip-Hop aujourd'hui Omniprésent sur les murs vétustes de la ville, le Mouvement fertile s'y emploie à mettre de la fraîcheur Via les Dj, les Grapheurs et les Rappeurs, Porte étendard, promoteurs de cet Art Puis ce qui devait arriver se produisit par la suite Le Rap autrefois dénigré s'inséra parmi les listes des radio diffuseurs Le Mouvement prit de l'ampleur, les adeptes de variet. aujourd'hui sont déroutés et pleurent Comme tous les opportunistes qui voulurent profiter de l'occasion en oubliant Que si c'est sans racines qu'au sommet tu te hisses fils ! Des Mc établis tu ne pourras subir que les sévices Risque à courir quand on se fout de l'avenir d'un Mouvement qui grandit Mais qui peut encore redouter le pire Si EAST était toujours des nôtres il serait venu te le dire en personne Écoute ton cœur, sois en accord avec ta personne Somme toute, je te conseille d'écouter l'avis de vieux de la vieille qui plus d'un mic ont déchiré Dédicaces à Montréal, Paris et Dakar qui sur la mélodie n'ont jamais cessé d'y croire

Si C' Nous

Gabrielle Destroismaisons
Si longtemps,je rêve depuis si longtemps d'être comme eux Amoureux,sur un banc,j'imagine en les regardant que tu es là Avec moi Toi,l'ange de mes nuits,je sais que tu existes Je te chercherai toujours Et si c'était nous Seuls tous les deux Moi je donnerais tout,pour que tu m'aimes un peu Rien qu'un peu Si c'était nous....hou Je nous vois comme ça,j'me fais du cinéma Je ne sais plus,si j'ai perdu complètement,la tête Peut-être Mais j'en suis sûre,c'est toi que j'ai vu sur la rue Un soir d'été,j'en suis persuadée Nous,on sera comme eux,comme tous ces amoureux Et j'y crois plus que tout...hou hou oh Et si c'était nous Seuls tous les deux Moi je donnerais tout(je donnerais tout),pour que tu m'aimes Un peu(oh oh) Rien qu'un peu Si c'était nous....hou Je nous vois comme ça,j'me fais du cinéma Hou hou hou Un jour on,se reverra et on se reconnaîtra Je sais,un jour ce sera vrai,un jour ce sera nous Hou Yeah oh! Et si c'était nous(si c'était nous) Seuls tous les deux(seuls,tous les deux) Moi je donnerais tout pour que tu m'aimes Et si c'était nous(hooouuuuuu oh) Seuls tous les deux(oh oh) Moi je donnerais tout pour que tu m'aimes un peu Rien qu'un peu Même si c'est fou! Je nous vois comme ça,j'me fais du cinéma (Si c'était nous)hen hen yeah yeah......

La Montagne

Ferrat Jean
Ils quitent un à un le pays Pour sén aller gagner leur vie Loin de la terre où ils sont nés. Depuis longtemps ils en rêvaient De la ville et de ses secrets Du formica et du ciné Les vieux (parlé/ spoken) Ça n'était pas original Quand ils s'essuyaient machinal D'un revers de maches lèvres Mais ils savaient tous à proposTuer la caille ou le perdreau Et manger la tome de chèvre Pourtant Que la montagne est belle Comment peut on s'imaginer En voyant un vol d'hirondelle Que l'autom-ne vient d'ariver. Avec leurs mains dessus leur têtes Ils avaient monté des muretter Jusqu'au sommet de la colline Qu'importent les jours les années Ils avaient tous l'àme biennée Noueuse comme un pied de vigne Les vignes? E-lles cou-rent dans la forêt Le vin ne sera plus tire C'était une horrible piquette Mais il faisait des centenaries A ne plus que savoir en faire S'il ne vous tournait pas la tête Pourtant…………….. Deux chèvres et puis quelques moutons Une année bonne et l'autre non Et sans vacances et sans sorties. Les filles veulent aller au bal Il n'y a rien de plus normal Que de vouler vivre sa vie. Leur vie? Ils seront flics ou fonctionnaires De quoi attendre sans s'enfaire Que l'heure de la retraite sonne Il faut savoir ce que l'on aime Et rentré dans son H. L. M. Manger du poulet aux hormones Pourtant……………..

Was it funny? Share it with friends!