Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Stacey Kent lyrics - The Boy Next Door

Que Feras-tu De Ta Vie?

Original and similar lyrics
Et demain que feras-tu de ta vie, Des forêts et des jardins de ta vie ? Moi, je ne demande rien de ta vie Que de la vivre avec toi Partager chaque saison de ton coeur Etre seule à l'horizon de ton coeur Et la rime (?) sans raison de ton coeur Quel bonheur... si c'était moi Je veux trouver ta main pour traverser la nuit Pour effacer les lendemains de pluie Et quand s'éteint la flamme d'une année de plus Vivre encore la plus belle année que nous ayons connue Tant de joies sont à venir dans tes yeux Tant de fleurs dans le sourire de tes yeux Que je voudrais m'endormir dans tes yeux Et m'éveiller chaque jour Oh... Toute ma vie, L'été, l'automne et l'hiver de ma vie Je n'aurai qu'une lumière dans ma vie C'est toi dans ma vie... toujours...

Les Enfants Oubli

CELINE DION "Dion Chante Plamondon"
Les enfants oubli¨¦s traînent dans les rues Sans but et au hasard Ils ont froid, ils ont faim, ils sont presque nus (The forgotten children hang in the streets  Without a goal and at random  They are cold, they are hungry, they are almost naked) Et leurs yeux sont remplis de brouillard Comme une vol¨¦e de pauvres moineaux Ils ont pour r¨ºver le bord des ruisseaux Recroquevill¨¦s sous le vent d'hiver Dans leur pull-over de laine mit¨¦e (And their eyes are filled by fog  Like a gtroup of poor sparrows  They have for dreaming the shore of little springs  Curled up under the winter's wind  In their pullover of motheaten wool) Les enfants oubli¨¦s n'ont pour seuls parents Que les bruits des grands boul'vards Dans le creux de leurs mains Ils tendent aux passants Des objets d¨¦rob¨¦s aux bazars Il ont pour s'aimer d'un naïf amour La fragilit¨¦ des mots de velours Ils ont pour palais tout un univers Dans les courants d'air des vastes cit¨¦s (The forgotten children have as only parents  Only the sounds of the main boulevards  In the palms of their hands  They offer to passer-bys  Objects stolen to bazaars  They have to love each other of a naive love  The fragility of velvet words  They have as palace all a universe  In the air currents of the huge cities) Les enfants oubli¨¦s traînent dans les rues Tout comme des petits vieux Ils ont froid, ils ont faim, ils sont presque nus Mais ce sont les enfants du bon Dieu (The forgotten children hang in the streets  Without a goal and at random  They are cold, they are hungry, they are almost naked  But they are the children of God)

Sous Le Soleil Des Tropiques

Ludwig Von 88
Sous le soleil des tropiques J'irai claquer tout mon fric Je dépenserai des millions A t'égorger des visons Et quand le soir t'attendant Je penserai au bon vieux temps J'effeuillerai les marguerites A grands coups de dynamite Je reverdirai pour toi La plus torride des déserts Illuminant les montagnes Je changerai la mer en champagne Et j'y noierai mes rivaux Qu'ils se saoûlent des fonds abyssaux Les broyant sous mes talons Sous le soleil lourd comme plomb Prise d'otages en vacances sur la plage Entre les deux mon coeur chavire Traffic de stups ou retraite sous les palmiers Entre les deux mon coeur se déchire 1,2,3 pour danser dans tes bras Sous le feu des tirs croisés Je suis plus que prêt à tuer 4,5,6 les faire danser le twist Aux doux rythmes syncopés Des sulphateuses ennivrées Je raserai les bidonvilles Assainirai les ghettos Faisant pour toi de cette île Un diamant sorti des eaux J'arracherai les yeux des hommes Qu'ils ne puissent te regarder Leur scierai le bas des jambes Qu'ils se prosternent à tes pieds Quand brûlera la dernière bougie Je te serrerai dans mes bras Que notre amour aguerri Ne s'évase en vain désarroi Et puis un jour leur courroux Au doux son des cris hystériques S'abattera vengeur sur nous Sous le soleil des tropiques

Le Temps S' Casse

KAREMERA "13:13"
Des fins fonds des empires obscurs le temps a décidé de mon sort La mort les prend au berceau fait du tirage au sort Au dessus du ciel qui s'incline Mes nouveaux ennemis hostiles Pissent dans leurs frocs mais font style de ne pas savoir d'où je sors Un cercle vicieux tracé au compas Sursis sur sursis et plus si le juge ne nous aime pas Aussi précis concis et exact que ça paraisse ça se passe Seconde après seconde Hélas je vois le temps qui se casse Et si on meurt il faut qu'ils sachent Que dans un rappeur demeure un homme qui n'a pas peur Et un scarla qui pleure Dieu tout puissant écoute nos chapelets chapelets Le jour du jugement dernier promets-nous de nous appeler Si sur la flamme de ma bougie il faut que tu souffles Carpe Diem prends soin de tous les oufs avec qui je souffre Mais à genoux j'implore ton appui même S'il me semble que je mène ma vie comme des larmes comme dans une putain de pluie Même si le temps temps temps se casse Je serai toujours là pour toi Margi T'inquiète pas Je suis là pour toi Clando sans passeport margi j'atterris à Roissy Depuis le temps que tu me cherches tu m'as trouvé maintenant me voici Enfant d'Afrique avec moi je traîne mes souvenirs Des flashs d'homicide flash-backs d'un génocide J'entends des clics et des clacs sous la gâchette mes négro claquent J'entends des tics et des tacs le temps passe l'espace se contraste Encore sur la piste direction palais de justice Recherché mort ou vif les nerfs à vif comme un terroriste Il me semble que je mène ma vie comme dans un pèlerinage De cage en cage lieu de retour Alcatraz En attendant le lever du jour je contrôle la base Je déclare la guerre au nom des miens opération kamikaze Margi dans ma généalogie poursuivi durant toute ma putain de vie Ils appellent ça paranoïa vie de gangsta J'admets que je suis fou mais pas assez pour retourner au trou Même si le temps temps temps se casse Je serai toujours là pour toi Margi T'inquiète pas Je suis là pour toi C'est ainsi qu'on se retrouve Coincé entre la vie et la mort Entre un passé qui n'est plus Un futur qui n'est pas encore Tu n'as rien vu venir sanctions et heures de colle Priorité oblige alors tu as laissé bé-tom l'école Je ferai ceci je ferai cela Résultat des courses nada On se retrouve dans la rue Dans le même deal de la marijuana Sur le trottoir des coups bas pour arrondir les mois Je t'aime comme un frère Je te comprends qu'on te laisse dans ton émoi Ce n'est qu'une histoire de flicaille racaille qui tourne autour de maille Emblème suprême $ soleil pluie qu'il fasse chaud ou que ça caille Des imprévus de l'histoire jours noirs nuit blanches quand le destin foire Qu'importe je garde espoir d'entendre un jour mon son sur sky tous les négros de ma clique veulent ma gueule sur MTV le ghetto j'en fais mon biz' Le reste c'est des choix de vie va de l'avant le combat continue sois un battant Margi soldat en tenue toujours partant Dieu tout puissant écoute nos chapelets chapelets Le jour du jugement dernier promets-nous de nous appeler

Captaine Coeur De Miel

Ange
[Paroles : Christian Décamps] Et Cap'taine Coeur de Miel Déversa tout son fiel, L'envoya se faire foutre... A la mer... Un canevas de solitude Entre deux cardinaux... Les vagues brodaient son testament. Le long cargo d'amertume Reniflait l'après-guerre Par quelques blessures à l'avant... Poisson-scie, gouvernail Filaient entre les mailles... Il était là, planté sur le pont ! Le nez collé au ciel, le sextant en haleine, Une bouteille de rhum blanc A la main... La nuit gisait, splendide ! Une Vénus sans pudeur Cambrait sa proue à la grande ourse ! Lui restait candide Face à tant de beauté ; L'univers poursuivait sa course... Mais la mer et le vent Détenaient le secret, Il était là, rivé sur le pont A châtrer les étoiles, à maudire les écueils, Une bouteille de rhum blanc A la main... Poisson-scie, gouvernail Filaient entre les mailles... Il était là planté sur le pont ! Le nez collé au ciel, le compas en haleine, Une bouteille de rhum blanc A la main... Une fièvre aux allures glauques S'empara du vieux loup, Neptune avait tiré au sort ! Des enfants de salauds Engrossaient la soute Quand il était entre deux ports... Mais le ciel et la mer Cramponnaient le secret, Il était là, rivé sur le pont ! A châtrer les étoiles, à maudire les écueils, Une bouteille de rhum blanc A la main... Ah ! Ah ! La coquille de l'ancêtre Craquait à tour de miel, Il avait perdu la boussole... Alors, de tout son être, Cap'taine Coeur de Miel Se laissa glisser, glisser dans l'alcool... Poisson-scie, gouvernail Filaient entre les mailles... Il était là, planté sur le pont !!! A châtrer les étoiles, à maudire les écueils, Une bouteille de rhum blanc A la main... Poisson-scie, gouvernail Filaient entre les mailles... Il était là, planté sur le pont !!! Et Cap'taine Coeur de Miel Déversa tout son fiel, L'envoya se faire foutre A la mer... ..Cap'taine Coeur de Miel déversa tout son ??? J'sais plus ! J'sais plus très bien !!! Hé hé hé hé hé !!! Hé ! Qu'est-ce qui tourne dans ma tête ? Le chrono qui s'arrête ? Le temps... Le sang... Le temps... Ce sang qui bouillonne en mon être ! J'ai le coeur qui orchestre Comme un bal à Satan ! Hé qu'est-ce qui tourne dans ma tête ? Une sirène qui s'apprête... Au chant... Au temps... Ce chant... Oh ce chant qui enivre mon être... J'ai le coeur qui orchestre La symphonie du temps ! Hé, qu'est-ce qui tourne dans ma tête ? Des lutins qui s'apprêtent ! Attends ! Attends ! Attends ! Attends ! Les souvenirs s'embrouillent... J'ai la mémoire qui rouille Le couteau dans la plaie !!! Plaie !!! Hé ! Qui explose dans ma nasse ? Des galaxies qui passent... Je râle !!! Je crache !!! Je râle !!! Je crache plus loin que le lointain, J'ai le coeur qui dépeint La symphonie du Temps... Temps... Hé ! Qu'est-ce qui tourne dans ma tête ? Des embruns qui s'entêtent Je crache !!! Je râle !!! Je crache !!! Je râle !!! Poussière dans l'Absolu, J'ai le coeur qui remue Le couteau dans la plaie ! ..dans la plaie... ..dans la plaie... ..dans la plaie...

Tu Nous Connais

Fonky Family
J'écorche à vif des faces B Pour choquer On représente ceux qui ont marre de raquer Les casqués Que les âmes sensibles s'abstiennent J'ai pas ma langue dans ma poche Plutôt pendue Salive hantée d'idées malsaines Bourgeois outrés Bonnes morales bafouées Les MC vendus prendront Nos rimes comme des coups de fouet Fous le camp si t'attends de nous Un conte de fée, la vie je vais pas étoffer Alors qu'elle cherche à m'étouffer J'ai tout fait pour m'en sortir Sauf trahir le Hip Hop, ma mère, mes potes Ceux qui nous escortent On prône les fruits défendus Boisson, fumée, femmes, sexe Bref, ce qui nous rend détendus J'ai rendu mon tablier d'écolier Pour m'allier à la FF D'autres fous à lier Aller, cessons de plaisanter On vient pour représenter Foutre des déculottées aux calamitées Et saboter en plein pendant leur show Banalité, fêter ça en after-show Eh neager J'vis pour rapper et faire la java FF et Sat Et maintenant tu nous connais Et le Rat se pose comme une bombe Dans le RER, revendiqué FF La famille sur les nerfs peut plus se taire Le Hip Hop tient la route et nous avec On représente pas une grève On est des crèves Certains voient FR et font nous on fait Nous on fait Mon frère, on fournit des faits Nique les emparfées avec des rimes venant du fond [nique tout] Des sujets provocateurs [nique tout] Préparé par les quartiers, je suis le fouteur De bordel dans le système mal barré Pour le rap, je mise gros En faisant moins de bénéfices que Marlboro FF pénètre en France Comme dans une tchoun On se mouille sans ? Mec, joue pas ? Si ça se saoul Fais le 17, appele-les Sois pas distrait, cesse de râler Ecoute mon parler J'ai la geule d'un poulet? Vous n'avez pas le droit de garder le silence On enfonce le FN, Hamaloulou et la musique de France Inspiré par la vie Je pète comme tout le monde Pète, y'a pas de problème Ah, laisse-moi faire ce que j'aime Profite du son, mais pas la haine La limousine dans Bad Boys n'était pas le mienne Trop Cheyenne Pour les maisons de disque J'aurais vu plein d'chiennes Dedans et dessus Surtout dans les rues de mon quartier J'aurais voulu que ça soit d'autres Si t'as des questions à te poser sur ma section Dis-toi toujours qu'il y a une solution A ton imagination J'arrive dans ta tête Comme un film de science-fiction T'amène des frissons Comme quand la FF déploie sa diction Rappe avec la rage, mon gars Et le style marseillais qui cause des dégâts 94 tu nous connais pas 97 ne nous juge pas On n'a pas attendu après vous Pour faire parler de nous Aujourd'hui les critiques viennent des jaloux Croient qu'on est plein de sous La vérité est autre Et la galère nous montre Qu'il est plus vite fait de descendre que de monter Alors la famille avance petit à petit N'hésite pas, prends le mic Dans les Hip Hop parties Pour entamer les problèmes d'un film d'horreur Camel la terreur Comme dans le quartier, le secteur Un panneau technique de tueur La foi, le mic pour te faire sentir Que rien ne sert de mentir Et si Marseille est une ville oubliée Le temps a fait qu'aujourd'hui Tu nous connais Je ne sais pas si notre heure a sonné Mais dès que le réveil va se déclencher Saches que des têtes seront tranchées FF, Marseille Maintenant tu nous connais J'attaque, gonflé à bloc Mieux que le rock et son époque On n'est pas au temps d'happy days Mic, business, pèze Tout le monde à terre Ou il y aura des taches au plafond Dans le fond on est des bons mecs Qui font des chansons Ne nous prend pas pour des fouteurs de merde Ou on le deviendra vite FF incite à la révolte Excite plus que le 120 volts Pas à pas, j'acquière petit à petit Enlève l'appat Sans mordre à l'hameçon Saisis ça avec un son Tu nous connais Les années ne changent rien à l'affaire Les mêmes affaires pendant des mois Et alors quoi? De l'or au bout des doigts On irra jusqu'au bout Attention, c'est une vendetta On n'étouffe pas le rap comme une affaire d'état Tu nous connais On insulte à la sans-pitié Mais tu nous connais Ancrés dans la réalité La FF tu connais Maintenant tu connais FF de Mars section nique-tout De Marseille En l'an de grâce 1997 Une nouvelle attaque En provenance de la section nique-tout FF de Mars FF tu dois nous connaître Maintenant on parle de nous à travers la France Marseille

Was it funny? Share it with friends!