Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Lover Poetic lyrics

Girl

Original and similar lyrics
Girl, je fus présent pour toi Car j'ai guéri plus d'une fois Toutes les bléssures secrètes Que tu laissais paraître Et dans mon cœur Je n'ai eu que l'absence Eloignement et abstinence Objet d'une triste récompense Oh girl, tu me demeures infidèle Presqu'autant que tu es belle Je peux le voir à toute heure Tes pensées sont ailleurs Oh girl, car tu perd la raison Quand nous brûlons de passion Secrètement tu murmures son nom {Refrain:??} Girl realize that I was there for you Just someone you could talk to And you pretend to mind but I know that you lie Don't break me girl 'Cause you see all around Tell me won't you put me down I was break you came to play the sound Oh girl, les passions sont des souffrances Qui font plonger dans l'errance Lorsqu'elles éloignent elles conduisent au drames Oh baby girl, elles t'emmènent fatalement Dans les bras de cet amant Pour lequel tu simules et tu mens {Refrain} Tes mensonges empoisonnent mes souvenirs Les bons moments sont morts dans ma mémoire Et dis-moi quel est notre devenir Je ne peux le voir Relations, passions, mensonges illusoires {Refrain, 4x}

Elsa Je Taime

Bérurier Noir
On était une banda de jeunes A déambuler dans la rue On marche, on danse et puis on gueule On chante les chansons des Bérus Les flics n'aiment pas qu'on soit ensemble Les beaufs ont peur, les grand-mères tremblent Les jeunes c'est l'insécurité Y faudrait tous les enfermer On a mis nos masquards de clown Pour affronter la société On a mis nos masquards de clown Pour effrayer les policiers Y'avait Elnoc, Laul et Stonga Masto, Gabo, Maxwell et moi Y'avait aussi quelques copines Tous les affreux et leurs titines On était une bonne vingtaine A marcher dans la capitale Sans armes, sans violence et sans haine A danser comme des malades Un type assis d'vant sa télé Partout c'est l'insécurité Encore les jeunes, ces enculés! Et croyez-moi j'vais les matter... Le type a sorti sa .22 Il a tiré sur les affreux Deux sont tombés sur le pavé Les autres se sont tous dispersés Après sont v'nus les brancardiers Les policiers et la télé J'ai protégé ma liberté , Disait le beauf à faire pleurer J'étais en légitime défense 20 contre moi j'ai aucune chance Les jeunes c'est l'insécurité Et le prolo fut acquitté On l'as r'trouvé tout poignardé Dans l'escalier de sa cité On l'as r'trouvé tout poignardé Personne ne sut qui l'avait tué Parce qu'on ne vit pas comme les autres On nous tire dessus dans la rue Mais putain c'est toujours notre faute Toi le prolo, tu es foutu On l'as retrouvé tout poignardé Dans l'escalier de sa cité...

Troika

Banlieue Rouge
Une bête sanguinaire Au jugement arbitaire Exécutions sommaires, Poussière à la poussière Corps imbibés d'essence, Le grésil de la chair Les yeux exorbités, Masse humaine enflamée Groupes révolutionnaires, Style para-militaire D'une époque stagnante, De chair bien saignante On ne peut plus parler De fastes et gloires passées... Sans tous ces gens tués Au nom des libertés Un fucké dans le ciel Ejacule ses bombes Sifflant à mes oreilles, Mon village s'éffondre Tout les morts ensevelis En terre de Sibérie Ont du payer le prix Face à la tyrannie Révisionismes flétris, Carcasses et débris Où sont mes compagnons, Tant de désillusions... L'histoire est malade D'idéaux ternis Et dans ma tête grondent Colère et mépris L'armée à débarquée En sanglantant la grève Les chiens sont déchaînés, La destruction s'achève Des corps inanimés Tout au fond des tranchées Gigantesque charnier, Une terre assassinée Si l'idée avait plu, C'est que l'espoir est têtu Le socialisme est mort, Le capital endort Libéraux gâteux, Je ne jouerai pas le jeu Les mains de l'Occident Sont couvertes de sang Pour tous mes camarades Morts pour la liberté, Ces guerres n'ont engendré Qu'une mort apprivoisée...

Oreste

Bigras Dan
Grâce aux dieux! Mon malheur passe mon espérance Oui je te loue, ô ciel! De ta persévérance Appliqué sans relâche au soin de me punir Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir Ta haine a pris plaisir à former ma misère J'étais né pour servir d'exemple à ta colère Pour être du malheur un modèle accompli Hé bien, je meurs content, et mon sort est rempli Où sont ces deux amants? Pour couronner ma joie Dans leur sang, dans le mien, il faut que je me noie ; L'un et l'autre en mourant je les veux regarder Réunissons trois coeurs qui n'ont pu s'accorder Mais quelle épaisse nuit tout à coup m'environne? De quel côté sortir? D'ou vient que je frissonne? Quelle horreur me saisit? Grâce au ciel j'entrevoi Dieux! Quels ruisseaux de sang coulent autour de moi ! Quoi, Pyrrhus, je te rencontre encore ? Trouverai-je partout un rival que j'abhorre ? Percé de tant de coups comment t'es tu sauvé ? Tiens, tiens voilà le coup que je t'ai réservé Mais que vois-je? À mes yeux Hermione l'embrasse ! Elle vient l'arracher au coup qui la menace ? Dieux, quels affreux regards elle jette sur moi ! Quels démons, quels serpents traîne-t-elle après soi ? Eh bien, filles d'enfer, vos mains sont-elles prêtes ? Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? À qui destinez-vous l'appareil qui vous suit ? Venez-vous m'enlever dans l'éternelle nuit ? Venez, à vos fureurs Oreste s'abandonne Mais non, retirez-vous, laissez faire Hermione L'ingrate mieux que vous saura me déchirer Et je lui porte enfin mon coeur à dévorer

Lorie

Gabrielle Destroismaisons
Je sais que c'est toi Tout près de moi Il a ce je ne sais quoi Qui fait mon coeur chavirer Cette façon d'être ailleurs comme ça Il semble bien m'ignorer S'il pouvais me parler (Oh) rien qu'une fois Je lui dirais ce qu'il ne voit pas S'il pouvait m'emmener, je pourrais lui dire Qu'il est plus qu'un ami, plus que ça Refrain: Hey! Je sais, c'est un grand vide quand tu n'es pas là Je crois qu'il ne le sait même pas Parfois j'aimerais qu'il me prenne dans ces bras J'ai besoin de lui près de moi Tous les jours c'est la même chose Il passe à côté de moi Alors je vois la vie en rose Mais suppose qu'il ne me regarde pas S'il pouvait s'avancer oh rien qu'une fois Je lui dirai ce qu'il ne voit pas S'il pouvais m'emmener, je pourrais lui dire Qu'il est plus qu'un ami, plus que ça Refrain (bis) Mais dans mes rêves les plus fous Où il me prend la main et à son tour Il me dit tout bas je t'aime depuis toujours Je t'aime Je t'aimerai toujours Refrain Hey! Je sais, c'est un grand vide quand tu n'es pas là Je crois qu'il ne le voit même pas Parfois j'aimerais qu'il me prenne dans ces bras Tout près de moi

Les Souliers

Beart Guy
Paroles et musique : Guy Béart Droits réservés 1 Dans la neige y'avait deux souliers, deux souliers, Dans la neige qu'étaient oubliés. Passe un homme qui marche à grands pas, à grands pas, Passe un homme qui ne les voit pas Le deuxième dans la nuit glacée, Le deuxième glisse il est pressé, Le troisième met le pied dessus, Le troisième n'a rien aperçu. 2 Dans la neige y'avait deux souliers, deux souliers, Dans la neige qu'étaient oubliés. Une femme qui regarde mieux, -garde mieux, Une femme n'e n croit pas ses yeux, Le prochain dit : Ils sont trop petits Le prochain trop vite est reparti. Combien d'hommes qui passent sans voir, Combien d'hommes qui n'ont pas d'espoir. 3 Quelle chance je suis arrivé, arrivé Quelle chance je les ai trouvés J'ai couru nu-pieds tant de chemin, de chemin, J'ai couru, je les prends dans les mains, Je les chauffe, ils sont encor froids, encor froids, Je les chauffe en les gardant sur moi. Ô miracle ! les petits souliers Ô miracle ! sont juste à mon pied. 4 Dans la neige, ils m'étaient promis, Dans la neige, je cherche un ami.

Was it funny? Share it with friends!