Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Gainsbourg Serge lyrics

Vieille Canaille

Original and similar lyrics
Vilaines filles, mauvais garçons. Vilaines filles, mauvais garçons. Dans cette vallée de larmes qu'est la vie, Viens avec moi par les sentiers interdit, A ceux-là qui nous appellent à tort ou a raison, Vilaines filles, mauvais garçons. A ceux-là qui nous appellent à tort ou a raison, Vilaines filles, mauvais garçons. Au fond de cette vallée coule un torrent, Il est l'image même de nos 20 ans, C'est à lui que nous devons cet air et ces façons de Vilaines filles, mauvais garçons. C'est à lui que nous devons cet air et ces façons Vilaines filles, mauvais garçons. Il n'est pas ame qui vive, Qui me plaise autant que toi, Si tu etais plus naive, Je t'apprendrais tout ce que tu sais deja. Les enfants du siècles sont tous un peu fous, Mais le cliquetis de la machine à sous, Couvrira cette voix qui dit à tort à raison Vilaines filles, mauvais garçons. Couvrira cette voix qui dit à tort à raison Vilaines filles, mauvais garçons. Mauvais garçons. Demain lorsque la lune se couchera, N'existera au monde que toi et moi, Plus personne pour nous dire à tort ou a raison, Vilaines filles, mauvais garçons. Et les yeux dans les yeux tendrement nous nous dirons, Vilaines filles, mauvais garçons X4

L'entrechoque Des Antidotes

Assassin "Homicide Volontaire"
La police a tué nos enfants. La justice n'a pas rendu le jugement Que le peuple attend. Voilà pourquoi, nous avons la haine Contre leur système. Shoot, shoot, le rythme suit sa route. Plus de doute le posse Assassin fait partie des gens qu'on écoute. Qui sont les criminels ? Qui sont ceux qu'on enferme ? A l'école on nous impose des modèles, Mais la vie me révèle le côté réel des fils de pute qui nous gouvernent. Pas un mot sur les crimes quand l'Etat assassine. On t'opprime, si ça ne va pas, on te supprime. Pô, pô, pô, voilà comment la police s'exprime. Personne d'entre nous ne veut finir comme Malek Oussekine. Bing, bang, la police est comme un gang. De l'Afrique Noire au maghreb et de la Corse à l'Irlande. Les minorités se lèvent, notre sang vient de la même sève. C'est pour ça qu'il n'y a jamais de trève. Je ne vote pas, la politique institutionnelle ne m'intéresse pas. Je rappe pour les bas-fonds, pas pour les bouffons. Notre cul n'est pas à vendre, mais pour le tien j'ai du plomb ! La justice juge sur des critères bien définis, 80 % des prisonniers sont ouvriers, chômeurs ou sans logis. Combien de keufs sont incarcérés ? Dites-moi simplement dans l'Histoire Le nombre d'hommes politiques déjà condamnés ? Christophe Matieu, Mohamed Diab ou le petit Thibeau Sont tombés sous les balles, les porcs qui ont tiré sont bien au chaud. Et nous, on nous reproche de semer la panique. Atteinte à la sûreté de l'Etat quand Rockin' s'excite. La jeunesse n'a pas besoin d'Assassin pour voir que l'Etat nous nique. Et toutes ces conneries me donnent envie de shooter un ministre ! Zingue, zougue, zam, le undaground s'exprime. Pendant que jour après jour l'Etat assassine ! L'Etat assassine, un exemple Malek Oussekine, Bing, bang, la police est comme un gang. Car l'Etat assassine Makomé en a été victime, Bing, bang, la police est comme un gang. L'Etat assassine, à deux doigts Rodney King, Bing, bang, paix à toutes les victimes ! Vous voulez qu'on respecte votre Etat policier. Vous nous dites que tout les flics ne sont pas mauvais. Que si la police n'était pas là, ce serait pire encore. Que la société a besoin de vous sans compter ses morts. Mais c'est fini, le peuple se réveille et nous demandons des comptes. Le pouvoir judiciaire doit prendre au sérieux ce que l'on raconte. Car lourde est l'ambiance quand la bavure frappe. La police et l'armée sont des gangs organisés, donc je prends mes marques. Un exemple, leurs comportement dans les émeutes du 18ème. Ils frappent les jeunes, les vieux, les enfants afin que l'ordre règne. Nous ne sommes pas au premier chapitre des enculeries politiques, Financières, policières, le business des affaires est prospère Quand il se règle dans les couloirs des ministères. Et pendant qu'Assassin est censuré quand il s'exprime, Le gouvernement est à la tête d'un Etat qui assassine. {au Refrain} Bing, bang, yeah money, je parle des bavures policières. Oui mon frère, quand en un instant tout s'arrête. Quand tu prends une bastos en pleine tête Par les responsables du maintien de l'ordre public, De l'ordre public, ou de l'ordre politique ? Du délire d'un flic, ou l'erreur est humaine ? Alors, moi aussi, dites- moi, je dégaine ? Le crime, est-ce un produit du système ? La haine appelle la haine, si ton esprit se referme. Le doigt sur la gâchette, mon front transpire, Mon cœur bat plus vite, mes pulsations s'excitent. Le sang coule dans mes yeux, mais je mérite mieux. Pourquoi le shooter lui et pas un autre ? Si je shoote ce keuf, je devrais shooter les autres. Mais ce sont des hommes ! Ça y est ma tête explose, Toutes les valeurs s'entrechoquent, Car la question que je me pose est: Doit-on répondre de la même manière aux violences policières ? Mais je ne changerai pas le cours de l'Histoire, si je shoote un commissaire. S' il a buté mon frère, ça pourrait me satisfaire. Mais le cul entre quatre murs, il ne me restera que la prière. Oh shit ! Ma personne s'excite ! Et mes doigts sur le calibre sont moites, tremblent et s'agitent. Les secondes paraissent des heures ... Et l'odeur de l'acier dans ma main a un goût de rancœur. Tant pis je shoote, tant pis je shoote, Je n'en ai plus rien à foutre, dans ma tête il n'y a plus de doute !!! Eh, Squat réveille-toi ... (scène du réveil) {au Refrain}

Independenza

Iam
Voice : Inndipenndeennzaa ! ! ! Akhénaton Mon histoire de France à moi commence par un génocide Ces pensées maussades romancent une revanche impossible On est tous fils de la Qibla qui blaguent au mic en habit bleu Nous on maquille ces putains d'feuilles immaculées en nuits bleues Ils brandissent la Bible et mettent Jésus acteur de l'intox Ils nous ciblent avec la Rabla comme du flytox Moi j'revendique ma différence dans c'pays merdique, doucement En douce man, t'inquiète on fait des sous sous l'manteau car tous mentent Comment leur faire croire ? Qu'y a pas que les cancres là Moi j'm'ancre la, mon encre la bave des cancrelats Mon ame striée par les vicissitudes Glace un coeur froid d'habitude Noir de bitume, la vie c'est l'vice à l'étude Vu d'en haut y'a pas de frontière c'est géant, dans l'neant Les néons flashent, emmenés en galère, en bas c'est un fion béant Dans chaque part le recueil de notre juste lutte ainsi dieu L'a voulu édifiant, et nous méfiant, insidieux Chorus All : Indipendenza ! Que se remplit de sales principes, gise-là Grise la verdur persiste, vise et mise là All : Indipendenza ! Que tous ces chiens crient viva Sentenza Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza All : Indipendenza ! Mike liberta, mike une berta La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda All : Indipendenza ! Que se remplit de sales principes, gise là Grise la verdur persiste, vise et mise là Freeman Frit, l'indifférence trie les conséquence qui défient méfie, l'inouciance s'lie Mars by night line out, mic branché, j'débarque pas d'un boat Sur beat on m'note Pas un scoop, Independenza pour nos troupes au complet Propageons l'plastique dans les foyers Mieux qu'un amant exempte d'voir, d'aller dans l'allée ou j'devais être J'trouve mon chemin, j'tombe sur terre une comète halée Mes motifs sont biens meilleurs que mes méthodes Ton tube cathodique allume le, voila l'histoire rapologique Fantasmagorique, ma prod mieux qu'une drogue Euphorique, quand les tiens sur nos sons s'tordent Vas-y, qu'on braque les faisceaux sur nous Chacun détient son réseau chez vous Ro dans l'vice, les crocs s'vissent tôt Le monde s'aggresse, s'graisse, régresse, dresse ton bilan Chorus All : Indipendenza ! Que tous ces chiens crient viva Sentenza Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza All : Indipendenza ! Mike liberta, mike une berta La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda All : Indipendenza ! Que se remplit de sales principes, gise là Grise la verdur persiste, vise et mise là All : Indipendenza ! Que tous ces chiens crient viva Sentenza Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza Shurik'n Regarde ces lumières étranges, oranges, tu crois que c'est le pays qui change Franchis le tunnel de l'Estaque et d'un coup tu n'es même plus en France Pense qu'ici plus qu'ailleurs la différence est une valeur L'independance dans toute son ampleur et rien a voir avec la chaleur Mais ca bouge dans tous les sens, les gens bossent, créent, tentent leur chance, osent A force de ne rien avoir tu fais de grandes choses avec des bouts de craies Le ciel toujours sur mais pas assez dans la tête Ca devient de plus en plus dur, il y a képi pour une casquette Les coeurs battent en coeur, les stylos saignent a flots Trop de jeune s'ouvrent les veines parce que trop de maux Alors on pose des mots sur une démo, on le crie bien haut La sale race n'est pas prete pour le tombeau, les brave tombe au combat Vois les balcons pleins de drapeaux, on est dans de beaux draps Rien, ca file la rage meme quand les cagent serrent comme des corsets laces Le cor sonne le jour annonce, et la, ça va se corser Trop pressurisé, la scission guette sur sillon là IAM sevit dans le maquis au nom de l'indipendenza Chorus All : Indipendenza ! Mike liberta, mike une berta La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda All : Indipendenza ! Que se remplit de sales principes, gise là Grise la verdur persiste, vise et mise là All : Indipendenza ! Que tous ces chiens crient viva Sentenza Le maquis nous berce, nous on y perche des potenza All : Indipendenza ! Mike liberta, mike une berta La vie est mal faite et pour beaucoup elle finit barda

L'équilibre

KYO "L'équilibre"
La première nuit on s'emboîte et puis transpirant on se décolle Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe Le millième nous suffoque, besoin d'air et besoin d'espace Nos pieds persistent puisqu'ils se touchent puis l'on s'évite puisqu'on se lace On rêve d'un goût inconnu dans la bouche La nostalgie ne fait plus effet, c'est une pilule qui nous étouffe Puis il y a cette femme qui tourne autour, qui fait sa danse qui sème le doute Et qui l'arrose de ses sourires, mon dieu que la sensation est douce [Refrain:] L'équilibre fragile Quand on navigue entre les rives Je commence, tu termines L'orage nous tient immobiles Elle appuie là où ça fait mal, jusqu'à ce que je craque Jusqu'à ce que mes valeurs s'effondrent et que je passe à l'acte Alors qu'elle me ment, tout explose, il y aura l'avant et l'après Comme une dose d'adrénaline sulfureusement injectée Puis je rentre tous les soirs, chaque fois un peu plus tard Avant chaque baiser c'est la douche, pour se dire bonjour et bonsoir J'ai l'impression de devenir fou c'est l'arythmie dans le myocarde Est-ce que je perds pied, est-ce que c'est bien la fin de notre histoire [Refrain] Cette nuit tu n'as pas dormi, je t'ai retrouvée dans le noir Les yeux gonflés par le mépris, par la tristesse et par la rage La voix cassée par les larmes, tu veux connaitre tous les détails Où? quand? comment? ce qu'elle a de plus que toi Comme l'enfant désemparé, j'essaye de te prendre dans mes bras Mais la porte claque, ma vie vient juste de voler en éclats Et le silence me tabasse quand je n'entends plus ta voix J'essaye de prendre la mesure de l'étendue des dégâts, mais c'est trop tard [Refrain] On me dit que tu vas bien et que tu as refait ta vie Qu'il n'est pas du tout comme moi, qu'il ne te fera jamais souffrir Mais moi je ne vais pas bien, moi je n'ai pas refait ma vie Je me retrouve juste comme un con dans une mauvaise comédie romantique A écouter nos chansons, regarder nos vieux films Jusqu'à connaître par coeur les premières lettres qu'on s'est écrites Mais comme l'amour est trop fort, il ne veut pas qu'on se défile Et je te retrouve devant ma porte avec tes deux petites valises Et la première nuit on s'emboîte et puis transpirant on se décolle Dos à dos comme une longue caresse qui lentement se dérobe La lumière nous suffoque, besoin d'air et besoin d'espace Et j'ai l'impression que chaque soir, c'est toi qui rentres un peu plus tard

Le Paradis Perdu

Jean Leloup
Viendras-tu avec nous, Étranger, Ou resteras-tu au sol, Ou resteras-tu au sol, Habitué, Il ne reste que peu de temps avant vendredi, Que tu partes ou tu restes, Tout est fini, Nous ne renviendrons plus... du paradis perdu, Au-delà de la mer il existe un pays qu'on dit impossible, Comme le paradis de la Bible, Au-delà de la mer il existe un pays presqu'aussi beau que la folie, Y vivent des peuples parfaitement sains, parfaitement accueillant, On s'y baigne toute la journée dans des chutes et des torrents, Et des cascades et des rivières, Et l'eau est aussi pure et aussi légère que l'air, Nul besoin de planter, le blé pousse à foison, attendant les moissons, Et à perte de vue court un animal qu'on nomme le bison, Les montagnes sont couvertes de moutons qu'on les dirait enneigées jusqu'au sol, Au-delà de la mer il existe un pays aussi beau que le paradis, Et les filles sont belles, Viendras-tu avec nous, Viendras-tu avec nous, Étranger? Ou resteras-tu au sol, Ou resteras-tu au sol, Habitué, Il ne reste que peu de temps avant vendredi, Que tu partes ou tu restes tout est fini, Nous ne renviendrons plus... du paradis perdu. Il y aura tout d'abord les épreuves et le vent, Il y aura les tempêtes, les mers d'huiles, Il y aura les vagues meurtrières, Il y aura les récifs les écueils, Il y aura les requins, il y aura le scorbut, les épidémies, Il y aura, il y aura les mutineries, Et plusieurs d'entre nous y lausseront leur vie, Y trouveront leur destin, Viendra-tu avec nous? Et puis un jour nous l'apercevrons la terre promise, Il faudra faire attention en accostant, Plusieurs se jetteront à l'est et se noieront, Il y aura les marais, les sables mouvants, Il faudra être patient, trouver l'estuaire, Au-delà de la mer il existe un pays aussi beau que le paradis, où vivent des peuples aussi doux que la folie, Alors en arrivant, il faudra peut-être tuer les soldats, Et sûrement le commandant et cet imbécile de missionnaire Enfin il faudra tué tout ceux qui croit en moi, Il faudra ensuite couler le navire et ne plus jamais revenir, Du paradis perdu.

Le Cimeti Des Arlequins

Ange
Il est déjà tard, Pèlerins, il est grand temps de partir Rangez vos nénuphars, vous n'avez plus le temps de lire Crapauds de goudron, alligators et mannequins de cire Arlequins! Agenouillez vous bonnes gens, le grand Prêtre va passer Branlez vos chapelets excrémenteux et dilapidés Comme l'aigle impérial, son goupillon va vous déchirer Arlequins! Levez-vous beau monde, cette nuit la lune a quartier libre Pincez votre peau afin que nulle cellule ne vibre Retenez votre souffle, comprimez vos poumons de fibres Arlequins! Nous traverserons l'ondée de vase de la fortune Nous découvrirons les eaux magiques de la lagune Un lézard parleur nous contera l'histoire de la dune Arlequins! Brûlés par un volcan de thym Burinés par le chant des lutins La mer des hydres a pleuré ses requins Engloutissant le sang des Arlequins Le sang des Arlequins, Le sang des... RIENS !!! Nous voilà très loin enfoncés dans la zone aquatiques Les jambes en vilebrequin, l'épiderme teinté chimique' Réfléchissons nos visages dans le miroir excentrique Arlequins! Au carrefour des trois flaques d'or nous rencontrons le roi mage Il nous dit: Restez-là je visite vos organes fromages La folle sangsue ne fait plus partie de mon voyage Arlequins! Rendez-vous au champ où les salsifis sont sucrés d'orge Où Lucifer met en quarantaine ses soufflets de forge Allaitons-nous au pis de Vénus qui pend à sa gorge Arlequins! Il est trop tard passez donc le temple du souvenir Rangez vos catafalques, vous n'aurez plus le temps de vivre Crapauds de goudron, alligators et mannequins de cire Arlequins! Entrez, entrez, beau monde! Choisissez votre tombe! Dans le cimetière des Arlequins! Entrez, entrez, braves gens! Recherchez le tourment Dans le cimetière des Arlequins (Texte : Christian Decamps) Editions CHAPPELL

Was it funny? Share it with friends!