Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Fonky Family lyrics

Verset 6

Original and similar lyrics
La FF Je vis Hip Hop de rue Tous les jours Pas desoin que mes rimes font Trop de MC te font Monter au plafond Y'a pas moyen de faire le bouffon Le con, j'essaye de tapiner mes textes Où ça sème, ça pose un problème A ce putain de système Je crache les mesures Finis mon couplet pour mon futur Ancré dans une nouvelle aventure Daddi mamma dit Sur le mic, tout le monde le sait Ca c'est Rakim En conquète dans les mic-parties Avec toute la Fonky 91 Avec la Rat Luciano Dans le maquis 96 Sortis de l'ombre des Bad Boys jonkies Pas besoin que mes rimes te fassent Faut d'abord que mon son passe Que vienne la reconnaissance Peut-être là que mes rimes te feront J'ai bien dit te feront Pour ça nous verrons Le temps est loin Où je pourrai prétendre être le patron Respecte ceux qui font du bon son Laisse parler ceux qui soi-disant font FF La rage des mauvais garçons

La Travers

Les Colocs
On est parti un vendredi pour la huitaine de gaieté Mais rendu à Mistassini le char a jammé Pis le grand slak en tabarnak a calé la caisse de 24 J'me suis r'tourné j'étais tout blême J'ai dit : Grand slak à cause tu fais simple de même ? Hé là toé-là, parle-moé pas comme ça Mais là Mario le mécano a réparé la pompe à l'eau Y'a dit les gars faites vous-z-en pas, on est à Péribonka Mais là Mario en sacrament s'est garoché dans l'lac St-Jean J'me suis r'tourné j'étais tout blême J'ai dit : Ma-ma-ma-ma-Mario à cause tu fais simple de même ? Hé là toé-là parle moé pas comme ça OK à Roberval tout l'monde à Roberval Pour voir un bon show avec mon oncle Plume La traversée du lac St-Jean avec nous autres ça prend trois jours L'année passée on a coulé c't'année on fait l'tour On est passé à Ste-Monique pour voir la belle Dominique Sa mère est sortie en jaquette a dit : Kossé vous faites icitte ? Là Jean-Marie le p'tit maudit s'est mis à dire des cochonneries J'me suis r'tourné j'étais tout blême J'ai dit : Grand talent pas d'adon Jean-Marie à cause tu fais simple de même ? Hé là toé-là parle moé pas comme ça On a roulé en Pontiac, on a roulé s'a vieille asphalte On a roulé sur la garnotte, on a roulé un joint de pot Pis la Ti-Guy était tanné peut pas fumer y'a capoté J'me suis r'tourné, j'étais tout blême J'ai dit: Ti-Guy à cause tu fais simple de même ? Hé là toé-là parle moé pas comme ça! OK à Roberval tout l'monde! À Roberval pour voir un bon show avec mon oncle Plume La traversée du lac St-Jean avec nous autres ça prend trois jours L'année passée on a coulé c't'année on fait l'tour On est parti un vendredi pour la huitaine de gaieté Mais rendu à Chambord On a r'viré d'bord Pis le grand slak en Tabarnak a calé l'autre caisse de 24 J'me suis r'tourné j'étais tout blême J'ai dit : Une fois c't'ait deux gars qui étaient trois L'premier d'mande au quatrième y dit : 'Qu'est-ce qu'on fait? Y dit on va aller manger chez nous Rendu chez eux tu veux-tu ben d'la crème à glace? Ah j'vas prendre d'la crème glacée Y'ouvre la porte du frigidaire Tombe dans' cave tu parles D'une place mettre un piano Le lendemain y mouillait Y passe la gratte y trouve dix cennes À cause tu fais simple de même? Hé là toé-là parle moé pas comme ça! OK à Roberval tout l'monde! À Roberval pour voir un bon show avec mon oncle Plume La traversée du lac St-Jean avec nous autres ça prend trois jours L'année passée on a coulé c't'année on fait l'tour Ok c'est fini passe-moé l'volant

R Moi

Francis Cabrel
Je vis dans une maison sans balcon sans toiture , Où y a même pas d'abeilles sur les pots de confiture , Y a même pas d'oiseaux , même pas de la nature , Ce n'est même pas une maison ! J'ai laissé en passant quelques mots sur les mûrs , Du couloir qui descend au parking des voitures , Quelques mots pour les grands , Même pas des injures , Et si quelqu'un les entend ; Répondez moi ! (Bis) Mon cœur a peur d'être emmurer entre vos tours de glace , Condamnées aux bruits des camions qui passent , Lui qui rêvait de champs d'étoiles , De colliers de jonquilles , Ou raccroché aux épaules de filles , Mais le matin vous entraîne en courant vers vos habitudes , Et le soir votre forêt d'antennes est branchée sur la solitude , Et que brille la lune pleine , que souffle le vent du Sud , Et vous n'entendez pas ! Et moi je vois passer vos chiens superbes aux yeux de glace , Portés sur des coussins que les maîtres embrassent , Pour s'effleurer la main il faut des mots de passe ,pour s'effleurer la main ! Répondez moi ! (Bis) Mon cœur a peur de s'enliser dans aussi peu d'espace , Condamné aux bruits des camions qui passent , Moi qui rêvais de champs d'étoiles et de pluies de jonquilles , Pour s'abriter aux épaules de filles , Et la dernière Fée cherche sa baguette magique , Mon ami le ruisseau dort dans une bouteille en plastique , Les saisons se sont arrêtées aux pieds des arbres synthétiques , Et moi je vis dans une maison sans balcon sans toiture , Où y a même pas d'abeille sur les pots de confiture , Y a même pas d'oiseaux , même pas de la nature , Ce n'est même pas une maison !

Le Chanteur

Daniel Balavoine
Je m'présente, je m'appelle Henri J'voudrais bien réusiir ma vie, être aimé Etre beau gagner de l'argent Puis surtout être intelligent Mais pour tout ça il faudrait que j'bosse à plein temps J'suis chanteur, je chante pour mes copains J'veux faire des tubes et que ça tourne bien, tourne bien J'veux écrire une chanson dans le vent Un air gai, chic et entraînant Pour faire danser dans les soirées de Monsieur Durand Et partout dans la rue J'veux qu'on parle de moi Que les filles soient nues Qu'elles se jettent sur moi Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent Qu'elles s'arrachent ma vertu Pour les anciennes de l'école Devenir une idole J'veux que toutes les nuits Essoufflées dans leurs lits Elles trompent leurs maris Dans leurs rêves maudits Puis après je f'rai des galas Mon public se prosternera devant moi Des concerts de cent mille personnes Où même le tout-Paris s'étonne Et se lève pour prolonger le combat Et partout dans la rue J'veux qu'on parle de moi Que les filles soient nues Qu'elles se jettent sur moi Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent Qu'elles s'arrachent ma vertu Puis quand j'en aurai assez De rester leur idole Je remont'rai sur scène Comme dans les années folles Je f'rai pleurer mes yeux Je ferai mes adieux Et puis l'année d'après Je recommencerai Et puis l'année d'après Je recommencerai Je me prostituerai Pour la postérité Les nouvelles de l'école Diront que j'suis pédé Que mes yeux puent l'alcool Que j'fais bien d'arrêter Brûleront mon auréole Saliront mon passé Alors je serai vieux Et je pourrai crever Je me cherch'rai un Dieu Pour tout me pardonner J'veux mourir malheureux Pour ne rien regretter J'veux mourir malheureux

Le Gars De La Compagnie

Les Cowboys Fringants
Depuis le début du siècle Des gars courageux ont coupé le bois du Québec Partaient à l'automne, passaient l'hiver dans des camps Revn'aient voir leurs femmes quand arrivait le printemps....... Les américains flairant la bonne affaire Sont v'nus faire la piasse dans l'bout de Trois-Rivières Ça va nous faire d'la job pour les Canadiens-Francais Bâtissez vos usines pis nous on vous donne la forêt! Pendant des années y'ont coupé comme des défoncés La demande est trop grande pour s'qu'la forêt peut donner Mais cé pas ben grave Y'ont des chums au gouvernement Fa'qu'y sont r'montés au nord Continuer la coupe à blanc... Les Amérindiens ceux qui chassent de père en fils Ont voulu leur parler Y s'sont fait dire rentré chez vous C'est pas avec vous autres qu'on va faire des bénéfices Pour nous un caribou c'est ben plus beau sur un trente sous Et le gars d'la compagnie rit dans sa barbe C'est qui le con qui a dit que l'argent poussait pas dins arbres ?

Goldie

Les Cowboys Fringants
Moi j?viens d?un p?tit village, où tout l?monde me connaissait J?faisais le p?tit St-Jean-Baptiste, à parade à toué années Avec mes ch?veux blonds frisés, toutes les filles tripaient su?moé J?me suis mis à chanter pis à bouger comme Presley Le monde me trouvait bon, ça v?nait d?loin pour me voir Le sous-sol de l?Eglise était ben plein le samedi soir J?me suis mis à rêver qu?j?allais dev?nir une grosse vedette Des contrats à l?Olympia pis au Forum comme me disaient tous mes chums... Refrain... GOLDIE! T?es l?meilleur GOLDIE! T?es l?plus beau J?entends encore la foule de filles me crier à tue-tête GOLDIE! T?es l?meilleur GOLDIE! T?es l?plus beau Je r?vois ma mère pleurer, était assez fière de son Goldie... (fière de son Goldie!) J?ai signé un contrat d?disque pour une grosse compagnie Guy m?a dit : ' T?as l?char fourni ', c?était une belle Ford de l?année Ma photo était partout, j?passais dans tout?les programmes Du jour au lendemain, tout l?Québec était fou d?moi Les filles me lâchaient pu, pis les journaux non plus Peu importe c?que je chantais, tout des disques se vendaient Du country, du rock?n?roll, pis des tounes d?amour Plamondon ou Stéphane Venne, j?étais toujours au top ten Refrain Chuis allé à Memphis, où j?ai rencontré Doris Une belle blonde que j?ai mariée, c?était à la fin de l?été On a fait le tour d?la terre, dans mon avion privé J?ai connu du ben beau monde, dans toutes sortes de partys La reine, Les Beatles, le Pape; mais j?y ai pas parlé Y paraît que Roger Moore aime bien mes vieux longs jeux J?avais des amis à Paris, partout aux États-Unis Des blondes à Londres, le cash rentrait... tout allait trop bien... Bridge: Après mon 3e divorce, j?ai sombré dans l?alcool, la dope et puis le jeu Les journaux m?ont descendu, le fisc est v?nu m?saisir Mais j?avais mes amis d?l?union pour me sortir du trou Là chus r?tourné à T.V. Tout l?monde m?a adulé Ils ont bien vite oublié toutes les déboires de mon passé Pis si chus juste un vieux crooner qui passe à Louvain à la carte J?t?encore bon pour les téléthons, le casino ou l?Capitol Dans ma villa à St-Sauveur, j?reçois une fois par année Après l?épluchette à Ginette, y?a l?B.B.Q. à Goldie J?suis r?tourné à Memphis, où j?ai pleuré Johnny Oh! Johnny jamais j?oublierai toutes les fois qu?tu m?as dit : Refrain Final (2 fois)

Was it funny? Share it with friends!