Fonky Family lyrics

La Furie Et La Foi

Original and similar lyrics
Le micro marche Pas besoin de ploum pour le prendre De la main sur un joint Ça part sur un boum Son, tous bombent dessus Même déçu, bon sang, faut que tu sues Le boxon vient du Sud Pas sur alors suis Je dois dire public merci Comment faire si on me siffle Je m'imagine sur sur Percier Et je persiste Le Rat maniait le mic, l'amis Comme Mani manie le flingue Dans les rues de Miami La nuit ?? Gâtés mais pas feintés Si tu viens zapéter Beauté, ça va se gâter Mes potes peuvent te guinter et te minter Le Hip Hop marche et nous onse torche Je ne suis pas un prince de galère Comme Brus, cracheur de rimes Dans une vie de gelbouz et de képouz Des fois j'esbrouffe encore à l'aluminium Je bouffe, je bois, je flambe ?? De toute façon rester nature dans ce dur métier FF représente nique tout plus de pitié présent pour piller FF surprend à sec à froid Viens live, y voir y croire à la furie et à la foi FF sur beat c'est un fusil à te prendre Jouer des trous dans les vitres FF s'infiltre en France sans chercher le hit Les chacals fâchés fument les ? Avec des rimes prennent du liquide et ciao {Refrain:} On défend le Hip Hop de rue avec furie On descend les faux et les intrus, c'est une tuerie Bouges mec, cherches pas ce qui cloche On représente nos proches Avant de penser à nos poches, gazier On défend le Hip Hop de rue avec furie On descend les faux et les intrus, c'est une tuerie Bouges fille, cherches pas ce qui cloche Vas-y, remues tes fesses Fais honneur à la FF, beauté Ça motive ta génération Attention, furie et foi en mission FF de Mars à travers la France On représente nos proches avant nos poches Et ce à tout prix Faut que mon rap de rue crée la surprise Dans ce putain de pays Quel est le crime Si ce n'est de dire ce que l'on vit J'évince le faux Avance et fout le feu Fau, en garde, pahamou Section fong-fa Action fong-fu Tant qu'on nique tout au mic Sans coup de kung-fu Tu sais, je viens pas pour défiler Ni même pour me filer Mais si des mecs voulent nous défier On ne va pas se défiler 97, été, FF débarque Coup de coktel explosif Lyrics corrosifs La Familie en furie On se bat pour le Hip Hop Celui de la rue Je fume, je prend des cuites Mais pour des hits Je donne pas mon cul Faut que le rap sauvage perce Je persévère sans cesses Pour que les truffes se dressent Se taisent et disparaissent net Même combat Paris à Marseille Rien à voir avec les embrouilles bidon New York, L.A. Si tu donnes avec ça Vas-y, lève ton bras Bébé, lève ton bas Je me le met sur la tête On fais la nouba Au fait, moi c'est Sat Je rappe pour la Fonky Rien à voir avec ces putains d'simples et funky J'ai été bercé à coups de Cool'n the Gang Je prétends pas être dans le rap depuis ma naissance C'est dingue, mais {au Refrain} On défend les jeunes fiers et décidés Pas la peine d'être aidé La FF se faufile Fonce pour accéder à la salle des coffres Effractions, dangereux sons Chaud comme le sang Offre une belle récompense Pour les services de mon clan Celui des rataclans A qui je dédie mes mots Don Choa, mon mic ?? On crie vengeance L'état tient trop de monde à l'écart Regarde ces bourges en cabriolet Ma parole, ils ont tout ces batards! Qu'est-ce qui nous reste? Même l'espoir se barre Il me faudrait juste un peu de chance Merde, j'en ai marre de cette routine La misère et la déprime poussent au crime Les minots rêvent de la carrière de Jacques Mesrine FF de Mars défend le Hip Hop de rue avec furie Nique les intrus...

D'l'amour J'en Veux Pu

Eric Lapointe
La rage au corps La mort au coeur Ch'te veux encore J'en vie et j'en meurt Tu me jettes pis tu me prends Mais la c'est une fois de trop Veux-tu boire tout mon sang Me ronger jusqu'aux os Dl'amour j'en veux pu Je m'avoue vaincu Dl'amour j'en peux pu C'est beau rien que dans les vues Chu monter si haut Que chu jamais redescendu J'mort encore a ta peau Comme au fruit défendu Dl'amour j'en veux pu Je mavoue vaincu Ta eu c'que ta voulu Cette fois je reviendrai pu Si tu me trouves étendu un matin sul plancher Ou si tu m'trouves pendu dans ta chambre à coucher Apelle pas l'ambulance ni la police Mais berce moi en silence que je m'assoupisse Dl'amour j'en ai bu J'en suis tellement saouler Mais tout ce que j'ai vecu Ya rien que moe qui le sait Dl'amour jen veux pu R'garde c'que j'suis devenu L'amour jy crois pu C'est beau rien que dans les vue

1990

Jean Leloup
Mesdames et messieurs attention je vais vous faire une chanson le sujet en est ambitieux de mon image je suis soucieux en 1990 c'est l'heure des communications depuis le début de ce siècle nous avons vu l'apparition du moteur Ford à explosion puis de l'avion à réaction mais de toutes les inventions c'est sans doute la bombe à neutrons qui nous laissa le plus baba au cours du célèbre hiroshima mais 1990 devrait nous laisser tous pantois devrait nous laisser tous gagas il y a des missiles patriotes dirigés par ordinateurs sony fuji et macintosh se culbutent dans les airs le rush la guerre technologique fait rage c'est un super méga carnage attention voilà les avions qui tirent c'est l'heure de l'émission en 1990 c'est l'heure de la médiatisation en 1990 c'est l'ère de la conscientisation fini les temps maudits du sport du jogging et de la cigarette la preuve en est nos beaux soldats américains qui sont là-bas bronzés à la vitamine D nourris aux fibres équilibrées les mort qui seront faits là-bas seront en bonne santé je crois les impôts du contribuable n'ont pas été payés en vain la preuve en est il est possible de ne jamais rater sa cible si on connaît le vidéo si on se pratique le coco bientôt disponible bientôt koweit irak en nintendo en 1990 c'est l'ère de la socialisation en 1990 c'est la démocratisation j'en était à ces réflexions quand tout à coup je me sens con assis par terre dans le salon je ne fous rien je suis un con heureusement que ma copine a soudain l'idée de génie de me toucher le porte-avion vite fait je lui sors mon canon ça va chauffer oui mon amour je pointe mon radar à ions en plein dans ta sortie de secours je vais larguer mes bombes attention en 1990 j'ai mis ma participation en 1990 j'étais dans la coalition en 1990 (bis) hier soir dj a sauvé mon âme avec cette chanson (bis)

La Vie Est Si Fragile

Dubmatique
C'était sur l'autoroute, aux environs de 17 heures Que nous nous rendions tous à ce rendez-vous de dernière heure Les traits tirés par la fatigue accumulée L'esprit hanté par le contexte: qu'allait-il se passer ? Patrice, au volant, essayait de détendre l'atmosphère Mais rien ne pouvait effacer l'images, l'angoisse de cette mère Qui, quelques heures auparavant, la gorge serrée Nous demandait de venir rencontrer son fils hospitalisé Le paradoxe donnait envie de crier Notre épuisement n'était rien : lui, sur son lit, luttait pour exister Du jour au lendemain, dans le coma il s'était retrouvé Sans que personne ne s'y attende, son corps de lui s'est joué J'avais un pincement au coeur, effacant toute bonne humeur Plus nous nous rapprochions, plus les secondes semblaient des heures. Le front couvert de sueur, je priais pour le meilleur Il est si jeune Père, laissez-le goûter au bonheur... La vie est si fragile, les situations difficiles Le destin nous déroute, comment ne pas perdre le fil ? Les années passent, les blessures laissent des traces La peine en moi est si profonde que rien ne l'efface La crainte d'être envahi par ses peurs, monte dans l'ascenseur J'en ai des frissons de douleur Par humilité, je n'ose lever les yeux Beaucoup trop dure à accepter, beaucoup trop douloureux Aurai-je la force d'avancer ? Dieu seul le sait La scène se passe, de glace, je ne peux pas bouger J'ai gardé la tête baissée, pour cette famille déchirée Le silence m'avait tué, impossible de parler Comment vivre puisque notre destinée est de partir Quelle porte emprunter, sans jamais avoir à mourrir Placé devant cette alternative qui me révoltait Peut-on vraiment quitter ces interrogations posées Je reste sans voix, pourquoi la vie est si fragile ? Les situations difficiles, comment ne pas perdre le fil ? Venu te voir, ces quelques présents étaient pour toi Mais ce long couloir nous séparait déjà La vie est si fragile, les situations difficiles Le destin nous déroute, comment ne pas perdre le fil ? Les années passent, les blessures laissent des traces La peine en moi est si profonde que rien ne l'efface Sa soeur nous remercie tous venus pour lui il aimait notre musique, elle vivait à travers lui Insensible à notre philosophie ? Non ! Il l'avait saisie Mais avant qu'on vienne, il était déjà parti Que dire à une mere, que la souffrance agresse Meurtrie par la vie, je ressens ce sentiment de détresse Frappé de plein fouet par les remords Si j'étais arrivé quelques minutes avant, il serait là encore Accroupi auprès de son corps qui semble froid Son meilleur ami lui parle, pour lui il toujours là Persuadé qu'il y a une vie après la mort Désormais, leurs secrets resteront gardés comme un château fort Je te revoyais les bras en l'air à tous nos concerts Martin et toi étiez nos supporters les plus sincères En ta mémoire, crois-moi, nous continueront de nous battre Je me rend compte aujourd'hui que la vie n'est qu'une étape

Seoul Bop

Ludwig Von 88
Tir nourri dans l'dos, je suis le roi du sprint Clôture électrifiée, le saut n'a plus d'secret 110 mètres haies comme j'enjambais les barbelés Ne pas croupir dans l'ombre, je sortirai du nombre Sourires bélliqueux, qui pourrait faire mieux J'attends ce moment depuis si longtemps Je boufferai du mort, pour une médaille d'or Pour une en argent, je donnerai mes 20 ans Je raffle les médailles Comme je pillais les banques Je cartonne dans les ventes Au top du Top 50 Au fleuret du sabre, à l'épreuve du tir Je collerai dans l'mille, ou dans le dos d'un civil Haltérophile, j'ai démonté des villes Dieu de l'aviron, j'ai coulé des nations Et pour que s'élève mon drapeau et mon hymne Que vibre la foule d'une clameur unanime Je boufferai du mort, pour une médaille d'or Pour une en argent, je donnerai mes 20 ans

Ces Gens L

Ange
D'abord ; d'abord Y'a l'aîné, lui qu'est comme un melon Lui qu'a un gros nez Vu qui sais plus son nom, Monsieur Tellement qui boit Tellement qu'il a bu Qui fait rien de ses dix doigts Mais lui qui n'en peut plus Lui qu'est complètement cuit Et qui se prend pour le roi Qui se saoûle toutes les nuits Avec du mauvais vin Mais qu'on retrouve matin Dans l'Église qui roupille Raide comme une saillie Blanc comme un cierge de Pâques Et puis qui balbutie Et qu'a l'oeil qui divague Faut vous dire Monsieur Que chez ces gens-là On ne pense pas, Monsieur On ne pense pas On prie Et puis y a l'autre Des carottes dans les cheveux Qu'a jamais vu un peigne Qu'est méchant comme une teigne Même qu'il donnerait sa chemise A des pauvres gens heureux Qu'a marié la Denise Une fille de la ville Enfin d'une autre ville Et que c'est pas fini Qui fait ses petites affaires Avec son p'tit chapeau Avec son p'tit manteau Avec sa p'tite auto Qu'aimerait bien avoir l'air Mais qu'a pas l'air du tout Faut pas jouer les riches Quand on a pas le sou Faut vous dire Monsieur Que chez ces gens~là On ne vit pas, Monsieur On ne vit pas On triche! Et puis y'a les autres La mère qui n'dit rien Ou bien n'importe quoi Et du soir au matin Sous sa belle gueule d'apôtre Et dans son cadre en bois Y'a la moustache du père Qu'est mort d'une glissade Et qui regarde son troupeau Bouffer la soupe froide Et ça fait des grands (guff) Et ça fait des grands (guff) Et puis y'a la tout'vieille Qu'en finit pas de vibrer Et qu'on attend qu'elle crève Vu qu' c'est elle qu'a l'oseille Et qu'on écoute même pas C' que ses pauvres mains racontent Faut vous dire, Monsieur Que chez ces gens-là On ne cause pas, Monsieur On ne cause pas On compte Mais il est tard, Monsieur Y faut que j'rentre chez moi [A Jacques BREL, nous n'avons pas osé te prendre Frida] (Texte : Jacques Brel) Editions POURCHENEL (Bruxelles)

Was it funny? Share it with friends!