Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Fonky Family lyrics

Aux Absents

Original and similar lyrics
Garde la foi, fréro Faut y croire, frère Des frères partent Pour nos disparus Des frères partent Victimes de la rue Des frères partent Pour nos disparus {Refrain:} Aux absents Unis à la vie à la mort Ensemble on rit Les proches pleurent Loin des yeux, on reste près du cœur Tous bourrés On se remémore le bon comme le mauvais Voir un ami pleurer Il y a le bon, le mauvais Les malheurs se suivent Dans la rue, des âmes veulent se sauver S'en sortir dans ce monde Pour pas crever S'unir à la vie, à la mort Pouvoir grandir plus fort Mais tu sais Ce qui se passe dehors La poisse est proche Un soir nous prend un proche Putain, c'est moche Que peux-tu faire? Notre couleur de peau cloche Les journées s'enchaînent Les grandes geules ne savent pas ? faudrait que les gens s'occupent de leurs problèmes Il est loin de nos yeux Loin de nos cœurs Parfois défoncés On se remémore le passé Qu'est-ce que s'est vraiment passé Ce matin où tu nous a laissé A cause d'une chienne mal dressée Je passe une pensée Pour mon frère offensé Délaissé par des magistrats de pédés Dans une ville où règne le front de la haine Je place une dédicace pour mon frère Blaze Dans mon cœur Chaque jour que Dieu fait Je pense à mon pote loin de moi Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves Que je peux le serrer dans mes bras Garde la foi fréro Je sais que tu as la force en toi Ta deuxième famille t'oublie pas Le son tourne bien Le sang des miens coule La chance sourie aux mêmes De nos jours rester cool Pas possible Cousin, tu le sais, non Les frères tombent Frères dans les tombes Il reste leur noms Loin des yeux Pourtant dans les lettres J'entend sa voix Des larmes tombent C'est mon choix De rester proche Même séparés Je trahis mes potes? Non, ça se verrait J'aimerais être près de lui Pour qu'il voie l'ami pleurer Les absents manquent un maximum Quand on y pense, la vie elle continue Mais quand même Juste pour les souvenirs d'enfance Dur d'oublier Je suis formel Les morts naturelles, c'est fini Toujours histoires de criminels A cause des minettes pleines de rimelles Tu peux manger la gamelle Eh gamin Les gars ont même des jumelles Les temps changent Le bordel augmente Le mal règne, hante Les mères et les familles présentes sur cette terre Des frères disparaissent jeunes Le deuil tourne dans les quartiers Et nos cœurs en pleurs et pas seuls Le malheur prend l'ampleur Le bonheur fout le camp Range ton mouss On fait partie du même camp {au Refrain} Au sein des sanctuaires Jeunes et pauvres On se considère en tant que frères Unis à la vie à la mort Fiers et solidaires Devant nos galères Injustices, bavures de la police Potes de jadis Devenus jaloux qui te maudissent Avec le temps Tu apprends à protéger tes amis En cas de hajah tu sautes Quitte à risquer ta vie Tout n'est pas rose Tout n'est pas triste non plus Dans les rues on passe des rires Aux sanglots quand on a trop bu Une fois de plus Des bons à outrance Je pense aux absents Impatient de les revoir On garde l'espoir Et faut y croire, frère Ce qui te détruit pas t'endurcit Prouves-nous-le J'en serai parmi les plus heureux Et sur ce je poursuis Poursuis avec lui j'en ai traversé Mes versets lui sont adressés Je nous revois au lycés décompressés Tandis que les autres étaient en cours Loin de mes yeux Tu reste près de mon cœur pour toujours Chaque jour que Dieu fait Je pense à mon pote loin de moi Il y a que dans le cœur ou dans mes rèves Que je peux le serrer dans mes bras Garde la foi fréro Je sais que tu as la force en toi Ta deuxième famille t'oublie pas Tant de visages indélébiles Hantent mon esprit Proches partis Absences dures ressenties Trop de gens manquent à l'appel Les jours de fête attendent sans fin Les larmes pénètrent Et changent bien des têtes Aux disparus Pour nous leur fin n'est pas heureuse Auprès des corps Des cris, des pleurs Paroles pieuses, garde la foi Seul reste le souvenir chaque soir Un chant d'honneur Pour qu'ils vivent dans nos mémoires Unis à la vie à la mort Pour les absents Savoir que des frères partent Aux disparus Ça fait un choc Pour les absents Unis à la vie à la mort, l'amis Des frères partent Nous sommes tous dans la même merde Pour toujours, ça fait un choc

Mes Pleurs Sans Tes Yeux

Bigras Dan
Je respire où tu palpites Tu sais; à quoi bon, hélas! Rester là si tu me quittes Et vivre si tu t'en vas? À quoi bon vivre, étant l'ombre De cet ange qui s'enfuit? À quoi bon, sous le ciel sombre N'être plus que de la nuit? Je suis la fleur des murailles Dont avril est le seul bien Il suffit que tu t'en ailles Pour qu'il ne reste plus rien Tu m'entoures d'auréoles Te voir est mon seul souci Il suffit que tu t'envoles Pour que je m'envole aussi Si tu pars, mon front se penche Mon âme au ciel, son berceau Fuira car dans ta main blanche Tu tiens ce sauvage oiseau Que veux-tu que je devienne Si je n'entends plus ton pas? Est-ce ta vie ou la mienne Qui s'en va? Je ne sais pas Quand mon courage succombe J'en reprends dans ton coeur pur Je suis comme la colombe Qui vient voir au lac d'azur L'amour fait comprendre à l'âme L'univers, sombre et béni Et cette petite flamme Seule éclaire l'infini Sans toi, toute la nature N'est plus qu'un cachot fermé Où je vais à l'aventure Pâle et n'étant plus aimé Sans toi, tout s'effeuille et tombe L'ombre emplit mes noirs sourcils Une fête est une tombe La patrie est un exil Je t'implore et te réclame Ne fuis pas loin de mes maux Ô fauvette de mon âme Qui chantes dans mes rameaux! De quoi puis-je avoir envie De quoi puis-je avoir effroi Que ferai-je de la vie Si tu n'es plus près de moi? Tu portes dans la lumière Tu portes dans les buissons Sur une aile ma prière Et sur l'autre mes chansons Que dirai-je aux champs que voile L'inconsolable douleur? Que ferai-je de l'étoile? Que ferai-je de la fleur? Que dirai-je au bois morose Qu'illuminait ta douceur? Que répondrai-je à la rose Disant : Où donc est ma soeur? J'en mourrai; fuis, si tu l'oses À quoi bon, jours révolus! Regarder toutes ces choses Qu'elle ne regarde plus? Que ferai-je de la lyre De la vertu, du destin? Hélas! Et, sans ton sourire Que ferai-je du matin? Que ferai-je, seul farouche Sans toi, du jour et des cieux De mes baisers sans ta bouche Et de mes pleurs sans tes yeux!

Gitan

Garou
GItan, je revais enfant de vivre libre comme un gitan Je voyais des plages de sable noir ou couraient des chevaux sauvages Et je dessinais dans mes cahiers les sentiers secrets Des montagnes d'Espagne Gitan, quand plus tard j'apprenais mes premiers accords de guitare sur les routes je partais sans bagages en revant d'autres paysages Ou je suivais les gens du voyages dans leurs caravanes au son des violons tziganes (refrain) Vivre ma vie comme un gitan avoir la musique dans le sang et pour l' amour n'avoir dans la peau qu'une seule femme a la fois, Vivre ma vie comme un gitan, vivre ma vie comme je l'entends avoir la liberté pour drapeau sans foi ni loi pour credo Gitan je le suis et le resterais le temps de mon vivant Mes guitares sont d'Amérique Et mes paysages de grands espaces blancs ou je roule dans ma caravane En éternel exil Dans la jungle des villes (refrain) Laï - Laï -Laï -Laï Vivre ma vie comme un gitan avoir la musique dans le sang et pour l' amour n'avoir dans la peau qu'une seule femme a la fois, Laï - Laï -Laï -Laï Vivre ma vie comme un gitan, Gagner ma vie de l'air du temps avoir la liberté pour drapeau sans foi ni loi pour credo Laï - Laï -Laï -Laï Vivre ma vie comme un gitan

La Belle Et Le Bad Boy

MC Solaar
Ils s'etaient rencontres sur les bancs d'l'ecole Entre une heure de colle de maths ou d'un cours d'espagnol C'etait un fille fun fana de football Lui ne craignait pas les balles, c'etait le goal C'qu'il lui promettait c'etait des ballades en Corvette Pour l'instant en survet, il volait des mobylettes Mais entre eux c'etait toujours complicite Escale sur un piedestal un reve delimite S'il devenait triangle, elle serait rectangle La belle et le bad boy, le triangle rectangle C'est comme passer de Joe Dassin a Jodeci Un vrai truc de ouf style pur clip de R&B Elle vit le grand amour, qui commence dans la cour Se poursuit dans les tours et rime toujours avec toujours Mais le contexte est plus fort que le concept Son mec se jette dans les flammes et il se lave avec. Chorus: Les sous ensembles dans les grands ensembles s'assemblent La belle et le bad boy (x3) Les sous ensembles dans les grands ensembles s'assemblent (x2) Pour gagner des sous ensemble Parlent sans faire semblant de faire des coups ensemble Et si c'est sanglant. Ils plaident devant Dieu ensemble. Vu Ils etait convaincant, elle etait convaicue A croire qu'aujourd'hui s'arreter etait exclu Ils trafiquent des faux billets avec des reseaux slaves. Balancent la concurence. en France c'est un delit grave. Risque pour les pommettes, les mecs sortent des baumettes. lui n'a qu'un truc en tete, c'est la quete de sa Corvette. Ambiance paranoiaque. L'equipe adverse traine Des projectiles partent quand une BM freine Quand elle tombe, il a les larmes aux yeux Deux balles de 22. Vingt deux ans adieu Le contexte est plus fort que le concept Son mec s'est jette dans les flammes il faut qu'il se lave avec

A Lest De Java

Indochine
(Nicola Sirchis / Dominique Nicolas) L'escadrille survole l'ile de Krakatoa Tout finira ici a l'est de Java Une premiere mission, bombarder la ville L'operation terrible de la routine Il n'y aura pas... Il n'y aura pas de survivant Que la fumee... Que la fumee sur le volcan Trois mauvais garcons Au gout de l'action Trois filles dans la lune Qui dansent sur les dunes Pour la derniere fois A L'Est De Java Les filles sur la plage ne font pas attention Aux premieres sirenes que font tous les avions Les pilotes en ordre attaquent sans pitie C'est dans les flammes qu'ils vont tout exploser De tous cotes... De tous cotes, c'est la bataille Pas de quartier... Pas de quartier pour les canailles Trois mauvais garcons Au gout de l'action Trois filles dans la lune Qui dansent sur les dunes Pour la derniere fois A l'est de Java Les chasseurs mitraillent sur tout ce qui bouge Les femmes et les enfants laisseront le sable rouge Et quand les 3 filles ouvriront leurs grands yeux Il sera trop tard car toute l'ile est en feu Les trois garcons... Les trois garcons les oublieront Et les trois filles... Et les trois filles y echapperont

Nous Avoins Des Ailes

ANGGUN "Luminescence"
Tu me disais je t'aime souvent, souvent Je te disais qu'on s'aime a tout le vent Te couchant contre toi Tu me disais je t'aime souvent, souvent Quand nous vient la caresse à tous les vents Dans le vent près de toi La porte etait ouverte aux songes On éloignait tous ceux qui rongent On se brulait quelques bougies Pour mieux se voir la nuit [Chorus:] Nous avions des ailes Pour mieux voler le jour Nous avions des ailes Pour mieux voler l'amour Nous avions des ailes Pour se voler autour Nous avions des ailes Tu me disais le temps d'avant, d'avant Le coup dans les veines, les soirs de peine Et parfois l'on se noit Tu me disais je t'aime souvent, souvent Quand nous vient la caresse à tous le vent Dans le vent près de toi La porte etait ouverte aux anges On allait vers un monde orange On se brulait quelques bougies Pour mieux rougir la nuit [Chorus] Et puis j'ai les larmes qui plannent Et puis j'ai les larmes qui foulent Et puis j'ai les larmes qui clâmen que trop de choses s'en vont Et puis j'ai les larmes qui plannent Et puis j'ai les larmes qui foulent Nous avions des ailes (5x) (Pour mieux voler le jour) Nous avions des ailes (Pour mieux voler l'amour) Nous avions des ailes (Pour mieux voler le jour) Nous avions des ailes (Pour mieux voler l'amour) Nous avions des ailes

Was it funny? Share it with friends!