Interested in Cryptocurrency?
Visit best CoinMarketCap alternative. Real time updates, cryptocurrency price prediction...

Bérurier Noir lyrics

La Mort Au Choix

Original and similar lyrics
Elle a trouvé dans une poubelle Une poupée cassée pour Noël Plus loin dans la décharge publique Elle se croyait à Prisunic Elle choisissait pour ses enfants Des jouets éventrés jusqu'aux dents Et puis elle est rentrée chez elle Dans une pièce genre pot-de-miel Où est passé le Père Noël? Où est passée la Mère Noël? Où est passé le Père Noël pour les gosses défavorisés? Où est passée la Mère Noël? Ding Dong Ding Dong Ses 8 marmots étaient com' fous Il y avait des guirlandes partout Même autour d'la cocotte-minute Qui n'arrêtait pas de faire fût-fût Dans ce trou-à-rats décoré Y'avait aussi une cheminée Le soir y z'ont bouffé d'la dinde Et puis au lit les p'tits gremlins Y z'avaient pas envie d'dormir C'était vraiment des durs à cuire Depuis que leur père s'était tué A cause qu'il aimait le Perrier Et dans la ch'minée bien cradoc Y z'ont mis leurs rangers à cock Pour qu'le Père Noël leur apporte Des flingues, des couteaux et des shorts Quand ils se sont tous endormis Elle est sortie sans faire de bruit Elle est montée jusqu'sur le toit Et dans sa hote, n'importe quoi Elle est rentrée par la ch'minée Et puis ça a senti l'grillé Ses affreux jojos l'ont mangé Ce fût vraiment un bon dîner Où est passé le Père Noël? Où est passée la Mère Noël? Où est passé le Père Noël pour les gosses défavorisés? Où est passée la Mère Noël? Y l'ont fait cuire dans la ch'minée On l'a fait cuire dans la ch'minée...

Nathalie

Jean Leloup
Nathalie, dans le nez s'en est trop mis et moi, je m'en suis épris par un bel après-midi il y avait d'Hendrix Jimmy mais je n'avais pas un radis alors naquirent des ennuis, de l'homme qui perd sa jolie alors j'ai bu du calva, de la bière et du coca dans le bras d'une Paula qui fumait son chocolat et faisait du zen gouda ainsi va la vie qui va refrain: Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Mariane, elle est heroïnomane elle roule en vielle becane, mais helas elle a eu la panne elle l'a eu dans la figure, qu'est-ce que tu veux la vie est dure? attachée à son copain comme un ti-bout de pain et à son litre de vin volé chez le dépaneur elle veut aller dans les îles, elle veut fuire la grande ville mais elle n'y arrivera pas Refrain Pin-pon les ambulances viennent et vont pin-pon et on entend les klaxons Pin-pon, les ambulances viennent et vont pin-pon plus qu'on est fous et plus cons Catherine, s'étant foulé la cheville à du cesser le ballet, et elle traine dans les bars elle s'ennuie, elle en a mare ils en sont tous amoureux, même moi je compte pour deux petit roman de mépit... Quand je la vois mon coeur bat mais imposible de le dire, je crois qu'elle se mettrait à rire elle me dirait: comment ça? J'aurais jamais cru que toi! Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va... Tout ça pour dire qu'aujourd'hui le soleil et puis la pluie se sont mis de la partie mouillant les yeux de Sylvie les cheveux de Nathalie, et les yeux de Mariane les cheveux de Mariane... Comme je les aime mes amies, qu'est-ce qu'on a bu cette fois là? j'en ai eu la gueule de bois pour au moins deux trois mois bon d'accord deux jours ou trois, bon d'accord deux jours ou trois trois petits chat et puis s'en vont Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi la va vie qui stop, non, 1 2 1 2 3 4 hé! Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui va Ainsi va la vie qui stop!

La Bartendresse

Eric Lapointe
C'est une princesse vraiment unique C'est la sirène des alcooliques On lui parle comme un amie C'est une déesse dans la nuit A qui on dit tout ce qu'on dit pas Elle elle t'écoute elle te juge pas A soir j'aimerais qu'la femme derrière le bar soit ma maitresse C'est l'agréable certitude, qu'elle te dira comme d'habitude Elle nous livre par petit pou Sa vie ses amours ses envies de tout Quand elle t'embrasse sur la joue T'es son amant sans rendez-vous A soir j'aimerais qu'la femme qui me sert le fort soit ma maitresse C'est comme du bonnheur en bouteille Toujours aussi tendre que la veille Ses p'tits regards, des illusions sourir en coin un peu cochon Un slow collé pas trop pressé C'comme d'lamour en p'tite gorgée A soir j'aimerais qu'la femme qui tien le fort soit ma maitresse Elle rêve de plage et le soleil de vivre ailleur que dans la nuit bien sur avant qu'elle soit trop vieille de vivre enfin avec celui pour qui elle veut dénouer ses tresses on lui a fait tan de promesses la bartendresse C'est une princesse vraiment unique Le fort des alcooliques La plus discrete dans livresse Mon âme soeur dans la détresse Quand enfin finit la nuit On se sent triste Elle nous trahit Avec le premier Le premier chauffeur de taxi Quand enfin elle s'est enfuit Le plancher d'danse s'est endormit Y me reste son parfum au creu d'ma main Comme un bou d'ma vie A soir j'aimerais avoir une femme Comme la bartendresse

Elle Donne Son Corps Avant Son Nom

Iam
Le sombre monarque débarque et étale Son pouvoir, la puissance de l'ombre s'installe Non, ne résiste pas, ne lutte pas Ne te détourne pas de la main tendue vers toi Ou je vais explorer le royaume de tes peurs En devenir le dictateur pour mieux te dominer Là, tu deviens raisonnable, c'est bien Oui tombe sous le charme pour de meilleurs lendemains Pour les rebelles la force est trop forte Je balaie ces petits Ewoks comme le vent balaie les feuilles mortes Les indécis sont avertis, qu'ils se méfient De la seule étoile qui se fond dans la nuit Le bastion des bas-fonds du pays en action L'énergie dégagée génère une telle attraction Que vers lui se tournent enfin tous les regards Pour s'apercevoir que l'espoir émerge du noir Une partie de tout homme la force manipule D'un rien il suffit pour que l'être bascule Que les yeux de l'aveugle s'ouvrent, qu'il contemple Mars de l'obscur côté, le temple N'aies pas peur, ouvre-moi ton coeur, viens vers l'Empereur Sentir la chaleur de l'obscurité pour toi il est l'heure De rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe C'est ta destiné, pourquoi vouloir lui résister Sans peine je ferais sauter les verrous de ta volonté Sois l'hôte dans la noirceur la plus pure de l'Empereur Et arbore les couleurs du côté obscur Obscure, la force est noire Comme le château où flotte l'étendard, notre drapeau Sois sûr que sous les feux, la vérité est masquée Viens, bascule de l'autre côté Je suis le fils de Jaffar, le sale rejeton de Dark Vador Le grand Cador, du maniement du mic, j'adore Adapter ma technique à la manière du caméléon Sans pitié pour matter la rebellion Millénaire, salive empoisonnée langue amère Un Pilot V5 en tant que sabre laser Quoi, ma conscience comme seule médaille Je traque et j'étripe sans remords tous les chevaliers Jedi La haine monte en toi, je le sais parfaitement Je vois ta main droite gantée de noir C'est sans espoir, la mutation s'amorce Ta nature que tu obtures, le côté obscur de la force Viens vers moi, passe le pont de part en part Rejoindre ma demeure dans la lune noire Mars est l'empire, je lance mes troupes à terre Pour éradiquer ce niais de Jean-Claude Gaudin Skywalker Petit présomptueux ne vois tu pas le nombre Déployé? L'armée des ombres, tu seras éliminé Au nom des forces mythiques qui habitent là Dans mon cerveau, je donne pas chère de ta peau Le souffle de la force est en moi Le microphone crépite, crache des tas de flammes sur les en bois Le fils de Dieu tremble Mais lutte avec ses armes, renverse les crédos qui lui semblent Erronés, brisent les traîtres de la tête au péroné Par la peur l'ennemi reste sclérosé Longue vie au règne de la nuit D'un théorie qui renverse les croyances établies Luke, aide-moi , idiote il est trop tard Tu appartiens au sinistre sombre seigneur vêtu de noir Casque, souffle rauque sous une armure Du soldat le plus dur de l'empire du côté obscur Obscure, la force est noire Comme le château où flotte l'étendard, notre drapeau Sois sûr que sous les feux, la vérité est masquée Viens, bascule de l'autre côté

Le Temps Des Cathédrales

JOSH GROBAN "Stages"
C'est une histoire qui a pour lieu Paris la belle en l'an de Dieu Mille-quatre-cent-quatre-vingt-deux Histoire d'amour et de desir Nous les artistes anonymes De la sculpture ou de la rime Tenterons de vous la transcrire Pour les siecles venir Il est venu le temps des cathedrales Le monde est entre Dans un nouveau millnaire L'homme a voulu monter vers les toiles Ecrire son histoire Dans le verre ou dans la pierre Pierre aprs pierre, jour aprs jour De sicle en sicle avec amour Il a vu s'lever les tours Qu'il avait bties de ses mains Les potes et les troubadours Ont chant des chansons d'amour Qui promettaient au genre humain De meilleurs lendemains Il est venu le temps des cathdrales Le monde est entr Dans un nouveau millnaire L'homme a voulu monter vers les toiles Ecrire son histoire Dans le verre ou dans la pierre Il est venu le temps des cathdrales Le monde est entr Dans un nouveau millnaire L'homme a voulu monter vers les toiles Ecrire son histoire Dans le verre ou dans la pierre Il est foutu le temps des cathdrales La foule des barbares Est aux portes de la ville Laissez entrer ces paens, ces vandales La fin de ce monde Est prvue pour l'an deux mille Est prvue pour l'an deux mille

Elle Voulait Jouer Cabaret

Kaas Patricia
D. Barbelivien Elle voulait jouer cabaret Sur un paque bot de contrebande Pas dans un bastringue marseillais Avec des marins qui lui demandent Une chambre d'hôtel sur la mer Histoire de faire le tour du monde D'être la fiancée du corsaire Tout en restant une putain de blonde Qui chanterait blue bayou En dansant sur les tables Tout en étant capable De faire peur aux voyous Et chanter only you En buvant dans les verres Un fond de picon bière Qui rend à moitié fou. Elle voulait jouer cabaret Pas les serveuses les filles de salle Pourtant Dieu sait qu'elle s'en foutait D'avoir le coeur et les mains sales Elle venait d'une grande ville du nord Où on a fermé les usines Là où le soleil vaut de l'or Elle savait depuis toute gamine Elle voulait jouer cabaret Pas les madelons d'infortune Je peux vous dire qu'elle en rêvait D'un jazz band sous un clair de lune D'un chapeau claque avec des strass Comme les vedettes américaines Pas d'un néon sur la terrasse Et l'accordéon qui se traîne

Was it funny? Share it with friends!