ANDREA BOCELLI lyrics - Passione

La Vie En Rose

Original and similar lyrics
[Lui:] Des yeux qui font baisser les miens Un rire qui se perd sur sa bouche Voilà le portrait sans retouche De la femme a laquelle j'appartiens Quand elle me prend dans ses bras, Elle me parle tout bas Je vois la vie en rose Elle me dit des mots d'amour De mots de tous les jours, Et ça me fait quelque chose Elle est entré dans mon coeur, Une part de bonheur Dont je connais la cause C'est elle pour moi, Moi pour elle dans la vie Elle me l'a dit, l'a juré pour la vie Et dès que je l'aperçois Alors, je sens en moi Mon coeur qui bat... [Lei:] Quand il me prend dans ses bras, Il me parle tout bas Je vois la vie en rose Il me dit des mots d'amour De mots de tous les jours, Et ça me fait quelque chose. [Lui:] Elle est entré dans mon coeur, Une part de bonheur Dont je connais la cause C'est elle pour moi, Moi pour elle dans la vie Elle me l'a dit, l'a juré pour la vie Et dès que je l'aperçois Alors, je sens en moi Mon coeur qui bat... [Entrambi:] La la la la La la la la La la la la La la la la

Je M'voyais Deja

Charles Aznavour
A dix-huit ans j´ai quitte ma province Bien decide a empoigner la vie Le coeur leger et le bagage mince Jétais certain de conquerir Paris Chez le tailleur le plus chic j´ai fait faire Ce complet bleu qu´etait du dernier cri Les photos, les chansons et les orchestrations Ont eu raison de mes economies Je m´voyais deja en haut de l´affiche En dix fois plus gros que n´importe qui mon nom s´etalait Je m´voyais deja adule et riche Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient J´etais le plus grand des grands fantaisistes Faisant un succes si fort que les gens m´acclaimaient debout je m´voyais deja cherchant dans ma liste Celle qui le soir pourrait par faveur se pendre a mon cou Mes traits ont vieilli, bien sur, sous mon maquillage Mais la voix est la, le geste est precis et j´ai du ressort Mon coeur s´est aigri un peu en prenant de l´age Mais j´ai des idees, j´connais mon metier et j´y crois encore Rien que sous mes pieds de sentir la scene De voir devant moi le public assis, J´ai le coeur batttant On m´a pas aide, je n´ai pas eu d´veine Mais au fond de moi je suis sur d´avoir du talent Ce complet bleu ya trent ans que j´le porte Et mes chansons ne font rire que moi j´cours le cachet, j´fais du porte a porte Pour subsister j´fais n´importe quoi Je n´ai connu que des succes faciles Des trains de nuit et des filles a soldats Les minables cachets, les valises a porter Les p´tits meubles et les maigres repas Je m´voyais deja en photographie Au bras d´une star l´hiver dans la niege, l´ete au soleil Je m´voyais deja racontant ma vie L´air desabuse a des debutants friands de conseils J´ouvrais calmement les soirs de premiere Mille telegrammes de ce Tout-Paris qui nout fait si peur Et mourant de trac devant ce parterre Entre sur la scene sous les ovations et les projecteurs J´ai tout essaye pour sortir de l´ombre J´ai chante l. amour, j´ai fait du comique et e´la fantaisie Si tout a rate pour moi, si je suis dans l´,ombre Ce n´est pas ma faut´mais cell´du public qui n´a rien compris On ne m´a jamais accorde ma chance D´autres ont reussi avec un peu de voix mais beacoup d´argent Moi j´etais trop pur ou trop en avance Mais un jour viendra je leur montrerai que j´ai du talent

Belle

Smash
Belle C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane À quoi me sert encore de prier Notre-Dame Quel Est celui qui lui jettera la première pierre Celui-là ne mérite pas d'être sur terre Ô Lucifer! Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esmeralda Belle Est-ce le diable qui s'est incarné en elle Pour détourner mes yeux du Dieu éternel Qui a mis dans mon être ce désir charnel Pour m'empêcher de regarder vers le Ciel Elle porte en elle le péché originel La désirer fait-il de moi un criminel Celle Qu'on prenait pour une fille de joie une fille de rien Semble soudain porter la croix du genre humain Ô Notre-Dame! Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois Pousser la porte du jardin d'Esmeralda J'ai posé mes yeux sous sa robe de gitane À quoi me sert encore de prier Notre-Dame Quel Est celui qui lui jettera la première pierre Celui-là ne mérite pas d'être sur terre Ô Lucifer! Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois Glisser mes doigts dans les cheveux d'Esmeralda Esmeralda.

Dors Caroline

Blouin Johanne
Julia met son blouson noir Et va chercher Caroline C'est le soir sur ces mêmes trottoirs C'est un hiver à Brooklyn La voiture passe lentement Quelqu'un flaire une proie Julia lui donne un peu de bon temps Et retourne dans le froid Caroline ne sort pas ce soir Elle frisonne dans son lit Il n'y a pas assez dans le tiroir Pour sa poudre et son paradis Elle attend le corps en orage Julia sa meilleure amie Qui s'agite dans la rue sauvage Quelque part à côté de la vie REFRAIN Dors Caroline Il neige à Brooklyn Et les enfants perdus Ont envahi les rues D'une ville orpheline Dors Caroline Dans la rue il faut du métier Du sang froid, de l'arrogance Quand on abandonne le quartier On voyage en ambulance Julia remet sa chemise Et prend l'argent qu'on lui doit Et passant tout près d'une église Elle se signe de la croix REFRAIN Caroline se fait des tresses Comme lorsqu'elle était enfant Elle se souvient de sa jeunesse Elle n'a pas encore vingt ans Pas de pitié pas de rage Pas de rêves inassouvis Pas de cela dans la zone sauvage Quelque part à côté de la vie REFRAIN

Le Pas Des Balerines

Francis Cabrel "D'une Ombre L'autre"
Pour elle le pas des ballerines, Pour moi le vol noir des corbeaux. Pour elle le turquoise des piscines, Pour moi la rouille des barreaux. J'ai donné dix ans de ma vie, Pour ses yeux clairs comme de l'eau, J'ai jamais vu de ballerines, Sur la paille des cachots. Chez elle le cuir des limousines, Et des sourdines aux pianos, Et chez moi le vacarme des cantines, Le souffle des bourreaux. J'ai donné dix ans de ma vie, Pour ses yeux clairs comme de l'eau, Pour cette veilleuse qui suit, Mes doigts sur la photo. Y'a un homme qui tombe Les yeux dans la rigole, Dans la rue principale, Les lumières qui tournent, Les jurés me regardent, Il va falloir que je parle. La lame est dans ma poche, Si c'est elle que t'aimes, Il faut que tu le fasses. Les lumières s'approchent, Le cri des sirènes Mais c'était une impasse. Et tout le temps que ça dure... Oh tout le temps que ça dure... Tout le temps que ça dure. Les amitiés bizarres Et les livres pornos. Dedans, l'eau noire des machines, Les odeurs de caniveaux, Et dehors le soleil médecine Aux crinières des chevaux. J'ai donné dix ans de ma vie, Pour ses yeux clairs comme de l'eau, Elle m'aime encore, elle m'a écrit, Je change d'air bientôt... Elle m'aime encore, elle m'a écrit, Je change d'air bientôt... Elle m'aime encore... Oh! elle m'aime encore... Elle m'aime encore... Oh! elle m'aime encore... Elle m'aime encore...

La Force De Comprendre

Dubmatique
(Donnez-moi la force de comprendre car ces visions m'assomment) Une fois de plus Père, je me confie à vous Comment réagir quand j'aperçois mes frères se comporter comme des fous ? Devrais-je me taire, laisser les choses se faire ? Mais j'en ai plus qu'assez de voir sangloter toutes ces Mères Les années passent, les tragdies, elles ne s'effacent pas La haine est de nos jours plus forte que la loi Les faibles subissent, les forts s'enrichissent Les valeurs morales disparaissent, la race Humaine s'éloigne des bonnes pistes J'ai cru apercevoir 5 heures plus tôt, 6 jeunes abattre cet homme Pour quelques dollars, on tourne la page Qui donc entend pleurer cette petite sur sa fierté bafouée Depuis que d'elle ils ont abusé Le système les entraîne et cela jusqu'à ce qu'ils comprennent Que ce pour quoi ils luttent, m'en vaut pas la peine Est-ce l'argent qui fera d'eux des Hommes ? Donnez-moi la force de comprendre cas ces visions m'assomment Nowadays, you know it's all about the money People trip and start to act funny Oh this madness goes on and on Tu viens de quitter le royaume des rêves La réalité t'assiège, assis sur un siège Engouffré dans les transports en commun comme chaque matin Pour gagner ton pain, tu connais le refrain ! C'est toujours la même chose, cela devient vraiment morose Comment mettre un terme à tout cela ou du moins une pause ? Dans les journaux, les emplois font de plus en plus défaut Info ou intox, à toi d'en juger sur ces mots ! Travailleras-tu ? Travaillera-t-elle ? Autant de questinos qui nous interpellent mais il prévaut d'y prêter l'oreille A l'écoute d'un jeunesse visitée par le stress Qui lance un S.O.S d'âme en détresse La bouteille à la mer est jetée, le message est lancé Matelot dans la vie active, il te faudra naviquer Afin que tes rêves deviennent une réalité tangible Car sur cette île, rien n'est impossible refrain Pourquoi les différends basés sur la couleur perdurent Prière après prière mes espérances se heurtent à ce mur La peur de l'autre est bien souvent fatale A un point tel que l'homme devient un animal Ces cris résonnent dans ma tête pour toutes les fois Où par des actes déplacés, certains firent naître les préjugés Comment peut-on demander le respect Si de l'étiquette Violence nul ne se défait * Face à la réalité de tous les jours à laquelle on est confronté Nez à nez, oeil pour oeil, dent pour dent Le bonheur des uns fait le malheur de certains Mais pour d'autres l'avenir retes incertain Dans la vie il y a des hauts, il y a des has J'en ai vu de haut tomber vraiment très bas Pour ne pas rester en bas, à toi de faire ton choix Car à chaque jour, à chacun son combat

Was it funny? Share it with friends!